Thierno saidou Diakité : « Le Syli national avait besoin d’un entraineur de haut niveau… »

Le Syli national de Guinée s’est incliné lundi devant son adversaire de la Lybie sur le score d’un but à zéro. Cette défaite des poulains de Kanfory Lappé Bangoura vient de sceller désormais leur chance de qualification pour le mondial qui se jouera en 2018 en Russie. Au lendemain de cette sortie manquée, les réactions vont bon train. C’est un sentiment de regret qu’affiche bon nombre de fans du football.

 

Dans une interview accordée ce mardi à notre rédaction, le consultant sportif Thierno Sadou Diakité a surtout pointé du doigt le manque de sérieux des joueurs.

« Il faut dire que c’est des regrets. Des regrets parce que après la victoire du 31 Août dernier sur la marque de trois buts à deux, on avait presque récolé au position de tête constituée de la Tunisie et du RDC. L’équation de la qualification était simple, il fallait qu’on gagne nos trois derniers matchs contre la Libye, la Tunisie et la RDC pour prétendre à une qualification. Malheureusement cette défaite concédée hier est synonyme d’une élimination pure et simple.  A mon avis les joueurs n’ont pas fait preuve d’engagement parce que les Libyens ont maîtrisé le jeu de bout en bout. Ils étaient beaucoup plus motivés que nos footballeurs alors que ce sont eux qui devraient jouer à la gagne. »

Autre problème qu’a dénoncé ce consultant sportif, c’est la contre performance de l’entraineur. Pour Thierno Sadou Diakité, Kanfory Lappé Bangoura n’est pas suffisamment outillé pour conduire une équipe nationale.

« Nous on avait suggéré à l’entraineur et au président Antonio Souaré que les joueurs devaient faire preuve de détermination et d’engagement parce que c’était un match capital. Ça n’engage que moi. Moi j’avais dis que le Syli national avait besoin d’un entraineur de haut niveau. Kanfory Lappé il est disponible, il est engagé c’est vrai mais je pense qu’il devrait encore apprendre une ou deux saisons au près d’un expatrié pour avoir beaucoup plus de vécu et d’expérience dans le management et le coaching des équipes. Si vous avez remarquez le match aller à dix minutes de la fin son changement a été préjudiciable à l’équipe mais heureusement   dans le temps additionnel on a pu inscrire le troisième but. Je pense qu’il lui faut encore des métiers pour prétendre au haut niveau. C’est mon point de vue et ça n’engage que moi. »

 

 

N’bany Sidibé pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82