Télécoms : 11 points de refus à la réouverture de la SOTELGUI (Lettre ouverte au président de la république)

A l’occasion de la journée Mondiale des Télécommunications, L’Association pour la promotion des TIC en Guinée ‘APTIC-Guinée’ Présente tout d’abord ses condoléances les plus attristées aux victimes de la fermeture de la Sotelgui dont le nombre dépasse les 350 décès depuis son arrêt.

Monsieur le Président

Nous rappelons que cet arrêt est consécutif à la signature sans papier entête de la Primature de M. Mohmed Said Fofana préparé par le Ministre des télécommunications M. Oyé Guilavogui qui a abrogé votre Décret nommant le DG et le DGA de la Sotelgui. Leur arrêté a démit ces deux Hommes et basculer le destin de la Sotelgui en mettant en place par leur arrêté un comité de gestion dirigé par M. Mousthapha Mamy Diaby à l’époque DG de l’ARPT donc signataire des dépenses de l’ARPT et de la Sotelgui et en 5 mois de gestion ils ont fermés la Sotelgui dont on vous dira les raisons de la mafia. Dans un Pays où on a aucun plan d’accompagnement des chômeurs d’ailleurs les 46 millions de dollars pour le licenciement abusif donné par la Banque Mondiale il n’y a que 15 millions qui ont été utilisés et le reste dans la poche des tiers.

Monsieur le Président

Vous aviez accompagné les cadres de la Sotelgui dans leur projet de modernisation de la société qui était en difficulté comme beaucoup d’autres structures après la transition avec ses 21 milles abonnées à sa fermeture, une gestion sécurisée du parc du gouvernement, des forces de défenses et de sécurités, une facture impayée de 75 milliards de franc à sa fermeture signé par le Ministre de Finances, le paiement de ses actions au câble sous-marin ACE une boucle de fibre optique de 70 km à Conakry avec 50 ans d’infrastructures existent en bâtiments terrains centraux téléphoniques, des groupe estrogène sites téléphoniques sur l’ensemble du territoire un parc roulant important des bureaux et meubles.

Pourquoi après 8 ans la SOTELGUI n’est toujours pas relancée ?

  • Ils ont Arrêtés la Sotelgui Monsieur le Présidentdans l’objectif de faire main basse sur les 50 Millions de dollars de l’Eximbank de la chine chèrement acquis par les cadres de la Sotelgui avec un avenant de 17 millions de dollars donc un total de 67 millions de dollars US pour un réseau fantôme non opérationnel après 8 ans commanditez un audit vous allez pleurer Monsieur le Président des équipements, groupes électrogènes revendus et une surfacturation pas possible.
  • L’Agence nationale de lutte contre la corruption a constaté par notre canal en 2013 l’exploitation frauduleuse des installations de la Sotelgui par les fournisseurs d’accès Intenet et les opérateurs de téléphonies soutenues par ces cadres véreux pour s’enrichir de façon illicite
  • Les Bâtiments et terrains de Sotelgui sont loués à des tiers à Conakry et à l’intérieur de du pays et cet argent va dans leurs poches
  • Les Pylônes de Sotelgui à travers tout le pays sont co-loués l’argent dans leurs poches
  • Beaucoup d’installations sont démantelées et revendus ils ont commencé par la station terrienne de wonkifong un véritable sabotage du réseau
  • Le fond d’accès universel 3% du chiffre d’affaire des opérateurs de téléphonie qui doit être versé à la Sotelgui qui dépasse les 130 milliards qu’ils ne veulent pas verser donc orienté ailleurs
  • Les 1/3 des recettes extra budgétaires de l’ARPT qui doit être versé à la Sotelgui qu’ils orientent ailleurs
  • Un deal flagrant entre ces cadres véreux, avec les opérateurs de téléphonies et les Fournisseurs d’Accès Internet pour piétiner la relance de la Sotelgui pour s’enrichir sur le dos de l’Etat et avoir le contrôle total des données de l’Etat à travers leurs serveurs et leurs plates-formes téléphoniques. A rappeler que les 5 milles milliards déclarés par ces acteurs en 2018 que nous contestons d’ailleurs leur appartient à 100% car l’Etat Guinéen n’a rien comme action, le seul Pays sur 200 qui n’a ni opérateur national ni actionnaire et tout contrôlé par les multinationales par les faits de corruptions.
  • Ils entretiennent la fraude à l’internationale si non pourquoi un trafiquant peut être saisi avec plus de 2 500 voire 3000 cartes sim qui fait la fraude sur les communications internationales et de façon récurrente pourtant il y a une loi qui exige l’identification de tous les abonnés pour éviter la cyber criminalité et la fraude sur l’internationale malheureusement aucun opérateur n’a été sanctionné par avoir livré d’une manière ou d’une autre plus de 3000 sim à un individu. A retenir que le trafic téléphonique international doit apporter des milliers de milliards à l’Etat avec la surtaxe qui est de 0,22 cent USD par minute de trafic. pour parler de ce trafic international Global Voice condamne l’Etat Guinéen au paiement de 20 millions de dollars. Mais combien le GVG a payé à L’Etat Guinéen depuis le renouvellement de son Contrat en 2011 par M. Moustapha Mamy Diaby avant de lui retirer en 2014 pour donner à « L’Info-Solution » et combien cette société a recouvré pour l’Etat Guinéen de 2014 à 2019 ? car on ne voit aucune trace
  • Les licences ont toujours été mal négociées ou des deal en dessous la dernière en date est celle de la 4G ou 45 millions dollars a été payé sur 90 millions et donner le temps à l’opérateur de vendre, recouvrer l’argent et payé ensuite ce qui n’est plus une licence nous nous posons la question est ce que les 45 millions autres sont payés après un an ? et pouquoi l’ RPT doit retenir 40% des 90 millions est ce aue c’est l’ensemblée national qui lui autorise ou vous le Président et pourquoi sur un compte privé ?
  • Où sont les véhicules de Sotelgui les bus lesprados les pickups les Kangoo etc..

Après les 11 points suscités sur tant d’autres ces cadres véreux ont fermés tous les centraux téléphoniques de la ville de Conakry et les villes de l’intérieur qui étaient prêts à être raccordés sur le câble à fibre optique du backbone national pour le bonheur de la population afin de jouir du bonheur du fixe, l’internet haut débit et la télévision numérique (le triple play ) comme partout ailleurs mais hélas !. Les 4 300 km de ce réseau ne serviront qu’à raccorder les sites GSM des opérateurs de téléphonies avec un coût initial de 238 millions de dollars pour enrichir ces opérateurs privés avec un chiffre d’affaire de plus de 5 milles milliards, ils n’emploient que 1 800 travailleurs dans leur ensemble et avec quel salaire ? la réouverture des centraux téléphoniques est une nécessité car depuis 8 ans les Guinéens sont obligés d’utiliser leurs téléphones portables dans les bureaux à la maison et dans les déplacements au conséquence sanitaires graves. Avec tous les efforts d’investissement les 12 millions de Guinéen aucun n’a l’illimité en connexion internet nous payons tous des pass internet un pass de 130 000Gnf pour 1 mois fini en 3 jours un pass de 28 000 pour une semaine peut finir en 30mn véritables canaux d’appauvrissement.

Sous soulignons qu’il n’y a que 1 200 clients qui ont le hauts débit quelques entreprises et une partie de l’administration publique, le pays pris en otage par cette mafia qui trompent le Président depuis 8 ans sur 234 pays il n’y a que la Guinée le Libéria le Soudan du Sud et l’Afghanistan qui n’ont pas de fixe ces pays en guerre.

NOTRE ASSOCIATION ENTREPRENDRA DES ACTIONS NECESSAIRES POUR SAUVER LES TELECOMMUNICATIONS EN GUINEE.

Aux services de renseignements donner la bonne information au Président de la République

ENSEMBLE SAUVONS LES TELECOMMUNICATIONS EN GUINÉE

 

Le Président

Mamadi Keita