Société : Voici ce qu’un mouvement de jeunes compte faire pour lutter contre la mauvaise gouvernance en Guinée !

Le mouvement « Stop à la mauvaise gouvernance » a procédé au lancement de ses activités, ce mercredi 5 juillet 2017, à travers une conférence de presse animée à la maison commune des journalistes. Comme l’indique son nom, ce mouvement vise, selon ces membres, a favorisé l’émergence d’une Guinée juste qui garantit le bien-être de tous, mais aussi intéresser les citoyens sur les proportions incontrôlables que prennent les pratiques de mauvaise gouvernance dans le pays et leurs conséquences sur les populations. Notamment le chômage, la pauvreté, les inégalités, l’injustice, les inégales, l’insécurité etc.   

 

« Nous nous sommes appuyées sur les actes de mauvaise gouvernance en Guinée et nous voulons qu’il y’ait une bonne gouvernance en Guinée et que nous soyons un exemple pour les autres pays de la sous-région, mais pourquoi pas pour l’Europe ou l’Amérique », a déclaré Sainte Anne Kamano porte-parole et membre de la commission de réflexion du mouvement.

Et de poursuivre : « Quand on dit « debout et disons stop », c’est une interpellation citoyenne que nous faisons. Parce que cette mobilisation permettra non seulement à dénoncé les pratique des mauvaises gouvernances dans notre pays que nous connaissons tous. C’est pourquoi nous interpellons les citoyens à tous les niveaux de rejoindre ce mouvement, pour en fin lutter contre ces maux de la société »

En terme de perspective, Sainte Anne Kamano précise que son mouvement compte organiser dans un court délai des conférences débats sur la situation socio-économique de la Guinée dans les universités et maison des jeunes de Conakry, informer les citoyens sur la gratuité des certains services publics, organiser une campagne de veille sur la corruption de proximité en procédant à l’affichage des tarifs officiels des prestations de service de l’Etat à tous les niveaux et enfin mettre en ligne une plateforme citoyenne participative sur les pratiques de la mauvaise gouvernance.

A noter que la création du mouvement  » Stop à la mauvaise gouvernance » s’inscrit dans le cadre du programme de promotion de la bonne gouvernance et de la justice sociale, de la PCUD (Plate-forme des Citoyens Unis pour le Développement) en collaboration avec le réseau des cellules de veille citoyenne.

 

 

Mohamed Kaba Soumah pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82