Société : Salmana Diallo s’attaque sérieusement à Orange-Guinée et à la SEG !

Le Conseil Nationale des Organisations de la Société Civile pour la Démocratie et le Développement de la Guinée (CNOSC-DDG) était face aux hommes de médias, ce mercredi 9 août 2017, pour s’exprimer sur l’amélioration des conditions de vie de la population et   son mécontentement par rapport aux agissements de certaines sociétés de téléphonie en activité en république de Guinée.

 

Face à un parterre de journalistes, Salmana Diallo, président du CNOSC-DDG à dans une déclaration, condamné avec la dernière énergie l’injustice que font subir, selon lui, les sociétés SEG (Société des Eaux de Guinée) et Orange à la population Guinéenne.

« La SEG doit cesser de facturer les citoyens qui n’ont pas consommé. C’est-à-dire, s’il y a un manque d’eau potable, la SEG ne doit pas envoyer des factures aux citoyens pour les périodes non servies. Exemple de la Zone de Hafia 2, quartier Sonfonia-gare 2 et plusieurs autres quartiers de Conakry, pendant la période Avril-Mai-juin 2017, il n’y avait pas de l’eau potable dans les robinets de la SEG. Mais la SEG à envoyer des factures aux citoyens pour payer ce qui n’a pas été consommer avec une surfacturation », a déploré le président du CNOSC-DDG.

Parlant du cas de l’opérateur Orange-Guinée, Salmana Diallo estime que cette société doit également éviter de facturer les citoyens s’il n’y a pas eu de communications du côté de ces derniers.

Au regard de cette situation, Salamana Diallo lance un message : « les élus du peuple et le gouvernement sont demandés de se préoccuper de l’amélioration des conditions de vie de la population en réglant la situation de l’Eau potable, car il n’y a pas la santé ou vie sans eau potable ».

 

 

Mohamed Kaba Soumah pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82