Forces sociales de Guinée : Un des membres reconnaît que le mouvement est infiltré.

504

Depuis quelques temps les forces sociales de guinée font l’objet de critique au sein de  l’opinion nationale. Beaucoup estiment que des personnes ont infiltré le  mouvement juste pour faire échouer l’objectif. Interrogé sur cette question ce mardi Dora Aboubacar Koïta coordinateur de la cellule de communication a apporté des précisions.

« Je ne peux pas vous dire ici avec certitude qu’il y’a des infiltrations ou pas  au sein des forces sociales. Il se peut qu’il y ait des infiltrations. » Dit-il

Avant de souligner que ce n’est pas ce qui est plus important aujourd’hui au sein de cette entité.

« Ce qui est plus important pour nous, c’est le message que nous portons au niveau de la population. » Tente t-il de convaincre

il rassure que. « Même si y’a des infiltrations si cela ne porte pas atteinte au combat que nous menons,  Cela ne porte atteinte à notre vision commune. » Se réjouit t-il

Sur la question de savoir s’il n y’a pas des taupes au sein du mouvement, Dora Aboubacar dit clairement.

« Je pense que dans un mouvement c’est pas possible que des gens ne viennent pas avec des agendas cachés. Humainement et naturellement cela n’est pas possible. Il faut être conséquent avec soit même. » Tranche t-il

Emmener  à se prononcer sur la récente démission au sein des forces sociales d’un de ces membres, Monsieur Koïta  affirme que .

« Cela n’est pas d’actualité chez moi, tout simplement parce que ces des gens comme Ahmed de Paris et autres, c’est des guinéens qui  sont habitués à faire la prostitution intellectuelle, c’est des gens malhonnêtes et inconséquents. » Regrette t-il

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82