Elevage : Kassory préside la cérémonie d’inauguration du premier abattoir de volaille en Guinée !

81

C’est une importante délégation constituée du Premier ministre, du ministre d’Etat et de l’industrie, du ministre de l’élevage, des membres du cabinet de la Primature et du maire de la commune rurale de kourya, qui s’est rendue ce mercredi 15 mai dans le district de Bangouya, préfecture de Coyah pour assister à la cérémonie d’inauguration de l’abattoir Lella. 

Première structure du genre spécialisée dans l’élevage et l’abattage des poulets en chair, cet abattoir d’une superficie de 2000m2 est la réalisation d’un projet familial porté par Madina et Boubacar Dansoko.

Fille aînée et fils d’un des pionniers dans le domaine avicole en Guinée, les deux jeunes entrepreneurs ont eu l’idée de lancer ce projet il y a de cela 2 ans après avoir fait le constat d’un manque criant  en matière du respect des normes dans ce secteur en Guinée.

«Au cours de mes nombreux voyages dans la sous-région et à l’international, j’ai constaté que notre pays accusait un important retard dans le domaine. Enfants, notre père nous a très tôt initiés aux techniques de l’élevage. C’était donc tout naturellement que mon frère et moi nous nous sommes proposés pour reprendre le flambeau », relate la jeune chef d’entreprise.

Après une première phase consacrée à l’élevage des poulets en chair, étape nécessaire pour maîtriser la technique, le projet d’ouverture d’un abattoir respectant les normes internationales d’hygiène est mis en route.

12 mois de travaux pour un montant total de 3 milliards de francs guinéens seront nécessaires pour achever le chantier. Composée d’une salle d’abattoir, de deux chambres froides, d’une salle d’éviscération et d’une charcuterie, la structure a une capacité de 3000 poulets par jour.

Pour les porteurs du projet, l’objectif affiché est de répondre aux besoins de l’ensemble de la population en poulets de chair.  Un objectif ambitieux mais en deçà du besoin de la consommation nationale qui est estimée à 34 000 tonnes par an. Soit près de 10 000 tonnes de moins que la Côte d’Ivoire et 20 000 tonnes de moins que le Sénégal.

Face à ce constat, le Premier ministre, Chef du gouvernement, a vivement encouragé la jeune chef d’entreprise à poursuivre dans cette belle lancée.

Pour Ibrahima Kassory Fofana, Madina Dansoko incarne à elle seule les deux grandes priorités défendues par le Chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé. Il s’agit de l’employabilité des jeunes et l’autonomisation des femmes.

En intégrant ce secteur jusqu’alors réservé aux hommes, Madina Dansoko apporte la preuve que les jeunes femmes y ont toute leur place.

A ce propos, sur les 30 personnes employées par sa structure, 90% sont des jeunes femmes.

Dans son allocution, le Premier ministre a lancé un appel à d’autres jeunes femmes à suivre ce modèle de réussite.

Ibrahima Kassory Fofana a enfin assuré que l’ensemble de son gouvernement sera présent aux côtés de la jeune chef d’entreprise pour l’accompagner dans la mise en place de son projet.

 

 

 

Yacine Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here