Convocation du journaliste Aboubakr : Sannou Kerfala dénonce la procedure !

115
 Le président de l’Union des radios et télévisions libre de Guinée (Urtelgui), a dénnoncé ce lundi, la convocation de Aboubakr Diallo, journaliste Directeur Général de la radio lynx FM.
Pour commencer, Sennou Kerfala Cissé, rappelle que la loi L02 du 22 juin 2010 dépenalise completement les délits de presse et les sanctions ne sont que pécuinières.
« Nous condamnons la procédure par ce que c’est le travail d’un procureur, ce n’est pas le travail d’un officier de la police judiciaire surtout que la plainte est un peu évasive on ne comprend absolument rien.  »
Dans ce dossier, on parle de l’article 105 de la loi L002 du 22 juin 2010 et  également de la loi L 0029 du 2016 qui concerne la cyber criminalité
Le PDG du groupe afric vision  dans son intervention, relève des inquiètudes.
« Parce qu’une loi ordinaire ne peut pas surcomber une loi organique. Voilà tout le problème d’aujourd’hui. »
Il rassure que, les avocats du Directeur de la radio lynx FM,  demontreront par A+B que la police judiciaire dans ce dossier n’est pas dans son rôle.
Ce que Sannou Kerfala Cissé demande aux autoritésdu pays, notamment celles judiciaires.
« C’est de transferer le dossier devant le procurreur de la république devant lequel nous allons pouvoir nous exprimer. »
Mais pour le moment indique Monsieur Cissé, un journaliste ne doit pas être en prison.
« Un journaliste n’a pas sa place dans
une gendarmerie, un journaliste n’a pas sa place dans un comlissariat de police, un journaliste n’a pas sa place à la direction nationale de la police judiciaire. » conclut-il.
Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée
00 224 621 50 15 82