Convocation des responsables de lynx FM: Le dossier transféré au TPI de Kaloum !

90
 Accompagné de plusieurs journalistes, les responsables  de Lynx ont repondu ce lundi 19 août 2019 à la convocation de la DPJ Direction de la Police Judiciaire.

Des hommes des medias,  des acteurs politiques et de la socièté civile étaient aussi rendez-vous, pour apporter leur soutien à Aboubakr.

Parmi les acteurs politiques ayant pris part au rendez-vous, le vice-président de l’UFDG principal parti d’opposition.

Selon Fodé Oussou c’est au nom du président de son parti, Cellou Dalein Diallo, qu’il s’y est rendu pour apporter son soutien total aux journalistes et à la presse.

« Si vous regardez le fond, il est vide. On ne doit pas pouvoir convoquer quelqu’un, parce que vous passer  la parole à une personne.  Abou Bakr n’est pas Doussou Condé. Doussou Condé était militante du RPG Arc-en-ciel. Elle connaît le RPG Arc-en-ciel, elle est déçue, et à la radio, elle dévoile les faiblesses du parti. Ça, ça n’engage pas Abou Bakr. » a expliqué Fodé Oussou Fofana.

À sa  sortie de la DPJ, l’opposant estime que nous sommes face à une situation pitoyable, pourtant sous le régime d’un président qui fait 40 ans de sa vie dans le combat démocratique.

Quand Alpha Condé a été arrêté, se souvient l’opposant,  la presse l’a accompagné.  « Parmi ces journalistes qui étaient en avant, c’est le doyen Souleymane Diallo, propriétaire de Lynx FM. »

« Comment vous pouvez imaginer qu’un homme qui a passé 40 ans, qui a été emprisonné pendant cinq ans ici, peut être président et vouloir fouler au sol les droits, les libertés ? » s’interroge t-il

D’ailleurs à travers ces multiples convocations des hommes des medias, ce proche de Dalein estime que le pouvoir est dans sa logique de troisième mandat.

« C’est inacceptable. Parce que nous comprenons qu’ils sont dans leur programme de troisième mandat. La stratégie consiste à miner, à museler, détruire la presse guinéenne. » affirme t-il

Le dossier de notre confrère a été transféré au niveau du tribunal de prémière instance de Kaloum nous apprend t-on.

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82