Violences dans les manifestations : Bah Oury regrette l’usage des armes et exige la lumière !

Le président du parti union pour la démocratie et le développement s’est pronnoncé ce jeudi sur les violences enrégistrées lors des manifestations du 14, 15 et 16 octobre, à l’appel du front national pour la défense de la constitution.

Dans son intervention, Bah Oury a deploré les morts enrégistrées et condamne par ailleurs, l’usage des armes à feu lors des manifestations en Guinée.
L’ancien militant de l’union des forces démocratiques de Guinée, souhaite que la résponsabilité soit située.
« Nous regrettons que des éléments de force de l’ordre soient munis d’armes sur le terrain dans le cadre du maintien de l’ordre. Les autorités ne doivent pas rester derrière un silence total. Il faut que les responsabilités soient situées lorsque la vie d’un citoyen quelconque est mise en cause. Il faut que des enquêtes sérieuses soient menées. Pour  sanctionner ceux qui sont derrière ces crimes.» a reagi le président du parti UDD.
Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée
00 224 621 50 15 82