Urgent : Un jeune molesté et menacé de mort par des gendarmes sur la route le Prince

120

Morlaye Sylla est son nom. Ce jeune de la trentaine est un militant très engagé et assez acerbe contre la gouvernance du Pr. Alpha Condé.  En ce lundi 12 Mars, journée de ville morte à l’appelle de l’opposition républicaine, Morlaye Sylla a été violemment molesté puis séquestré par un groupe de gendarmes posté à cheval du rond point d’Hamdallaye, juste à l’endroit communément appelé hamdallaye pharmacie.
Aux dires des témoins, le jeune militant a été indexé par un autre groupe de militants appelés contre-manifestants qui seraient favorables au pouvoir.

 

Et, les gendarmes seraient venus molesté en premier lieu le jeune et finalement lui séquestré avec des menaces de mort.

Vu la tension qui montait d’un cran sur les lieux entre force de l’ordre soutenue par des contre manifestants et des jeunes militants de l’opposition, Morlaye a pu prendre la poudre d’escampette pour sauver sa vie.
Selon une autre source, Morlaye faisait l’objet de menaces depuis un bout moment pour ses prises de positions très caustique à l’encontre du pouvoir de Conakry. Il serait parmi les plus radicaux des jeunes militants qui interviennent dans les émissions interactives et sur les réseaux sociaux. Pour les membres de sa famille, le jeune est catégorique et se bat tous les jours pour l’instauration d’une véritable démocratie au prix de sa vie.
Malgré cette amère aventure de ce lundi, le jeune militant affirme qu’il ne baissera pas les bras. Et qu’il mènera la lutte comme à son habitude pour l’instauration d’un État de droit, de démocratie et bonne gouvernance.
À l’en croire, les menaces politiques qui pèsent sur lui font parties de son quotidien.
Il est à rappeler, que Morlaye Sylla est marié et père de deux enfants.

 

 

 

 

 

 

IKD POUR Journal Guinée

00 224 621 50 15 82