URGENT : Des journalistes aussi payent les frais des manifestations

259

Après le groupe Hadafo média  c’est au tour du groupe Evasion guinée d’être victime d’attaque sur le terrain en ce jour de journée de ville morte appelée par l’opposition républicaine qui  exige de la CENI  et du gouvernement la publication de ce qu’elle appelle des vrais résultats. Mais cette journée a été émaillée  de violence par endroit à Conakry et la presse en a payé les frais. C’est dans ce sillage que le siège du groupe Hadafo media sis à matoto a été attaque par des jeunes où plus de trois (3)  véhicules des employés de la radio ont été endommagés et des vitres brisées.

 

Comme si cela ne diffusait pas,  une équipe de reportage de nos confrères de la radio et télé Evasion a été attaquée  et leur véhicule dans lequel se trouvait tous les matériels de travail  (Camera dictaphone…)  a été  incendié   par des inconnus  selon nos informations au carrefour Constantin non loin de la casse de madina.

« Pour le moment nous avons pu rentrer en contact avec deux de nos journalistes qui étaient sur le terrain. Les autres on ne parvient pas d’abord. Le véhicule a été incendié. »  A confié Nfaly Guilavogui, le rédacteur en chef d’Evasion à nos confrères d’africaguinee.

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

 00 224 621 50 15 82