Sortie de Mouctar Diallo : Ce que souhaite Dr Fodé Oussou

 C’est le vendredi dernier dans l’émission les « Grandes Gueles » de radio Espace, que le ministre Mouctar Diallo a affirmé que les jeunes de l’axe disposent d’armes lors des manifestations politiques pour s’entre tuer.
Pour le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le procurreur de la République doit enquêter sur les propos du ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.
Selon lui, si on n’était dans un pays normal, le procurreur aurait écouter Mouctar, ouvrir une enquête judiciaire pour qu’il apporte des preuves sur ce qu’il a affirmé.
« Mais, il continue à se promener continue de faire comme si il n’a rien fait, pourtant ce qu’il a fait c’est extrêmement grave pour la suite. Parce qu’il va être témoin des 114 jeunes qui ont été tué. Si c’était un opposant qui avait dit ça, croyez moi, il serait déjà interpellé et mis en prison. » explique t-il
Selon Fodé Oussou Fofana, le ministre Mouctar Diallo, pouvait contribuer à mettre la lumière sur ces tueries enrégistrées lors des manifestations politiques de l’opposition.
« Nous avons 114 jeunes qui sont couchés à Bambeto, nous avons Grenade en prison, il y’a le journaliste Mouhamed Koula Diallo qui a été tué au siège de l’UFDG, ça veut dire que Mouctar est témoin de tout ce qu’il y’a eu comme assasinat. » conclut-il
Il s’est exprimé ce lundi en marge de la cérémonie funèbre des onze (11) jeunes tués lors de la manifestation du 14 et 15 octobre dernier.
Propos recueillis par Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée
00 224 621 50 15 82