Sortie de l’ambassadeur Russe : Bah Oury fait une demande à la classe politique.

1

La dernière sortie de l’ambassadeur de la Russie en guinée continue toujours de faire de vague. Ce mardi 11 avril 2018  l’ancien vice-président de l’UFDG a réagi sur ce sujet qui a fait l’objet de polémique ces derniers temps en guinée. Pour monsieur Bah Oury la déclaration d’Alexandre Gregazé au-delà de la Russie, c’est une déclaration qui représente un consensus admis par la majorité des ambassadeurs accrédités en guinée.

« Ceux qui réagissent de la manière plus responsable doivent médité cette réaction et  mettre de l’eau dans leurs vains. » réagi t-il

Avant d’enchaîner.   « Lorsque quelqu’un vous dit vous faites mal, parce que  cela ne fait pas plaisir, on l’insulte on lui traite de tous les noms. Il faut faire preuve de responsabilité, de maturité et il faut que les gens se rendent compte que le monde est gouverné et régi par des règles et des principes. Si vous ne respectez pas cela vous vous trouver sur une autre planète. » déclare t-il

Plus loin  selon lui,  cette sortie du diplomate russe peut-être aussi une alerte pour la population guinéenne.

« La classe politique guinéenne de quelque bord qu’il soit doit au minimum faire preuve de pédagogie, parce qu’il faut qu’on apprenne à nos compatriote comment faire les choses. » Poursuit t-il

Pour lui personne ne peut interdire une manifestation mais les manifestations doivent rentrer dans le cadre réglementaire des principes de la démocratie.

« On ne peut pas observer, avoir les bras croisés regarder des gens brûler notre pays. Les étrangers qui sont là nous disent faites attention, on dit non ils n’ont pas le droit de nous dire ça, on brûle notre pays. » a regretté le patron du mouvement UFDG-Renouveau

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82