Rencontre Alpha-Cellou : Un proche de Cellou fait une demande aux militants de l’opposition !

1

Ce jeudi 5 avril 2018, le coordinateur adjoint de la cellule de communication de l’Union des forces démocratique de guinée  UFDG, a réagi sur la rencontre entre le président de la république Alpha Condé et le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo. Alpha Boubacar Bah a au cours de son intervention, invité les guinéens et particulièrement les militants de l’opposition républicaine à croire au combat que mène l’opposition et celui du président de l’UFDG. Pour lui, Alpha Condé s’était senti coincé, parce qu’il a eu en face une opposition prête à aller jusqu’au bout.

« C’est une victoire de Cellou Dalein Diallo, c’est une victoire de la guinée et de tous les guinéens. C’est une victoire de tous les militants de l’opposition et ceux de l’UFDG. Les militants de l’opposition doivent se réjouir , parce qu’ils ont réussi à emmener le président Alpha Condé à rencontrer le chef de file de l’opposition.  » a estimé Alpha Boubacar

En réponse à ceux qui disent que l’opposition a été roulé dans la farine, Monsieur Bah rajoute.

« Nous au moins nous avons quelque chose sur laquelle nous devons rencontrer le président de la république. Et eux qu’est-ce qu’ils ont, absolument rien, malgré tout ce qu’ils disent sur l’UFDG. » a-t-il ajouté

Il a ensuite   dit un mot sur le procès de Ibrahima Sory Camara, un militant engagé de l’UFDG qui est actuellement à la maison centrale.

Il soutient que  cela est une preuve éloquente de l’injustice qui règne dans notre pays.

« Il y’a eu des cadres du RPG comme Bantama Sow et Souleymane Keita qui ont tenus des propos graves ici, qui ont utilisé la haine, le massacre , la justice n’a jamais bougé. Vous avez vu des donzos armés qui ont paradé au siège du RPG devant des ministres.  Après tout c’est Damaro qui a dit que ces donzos sont des militants du RPG, ils sont là pour défendre le pouvoir d’Alpha Condé, c’est comme si on n’a pas de militaires. » déplore t-il

l’UFDG selon Alpha Boubacar a  porté plainte contre beaucoup de cadres et députés de la mouvance depuis 2011,  personne n’a été inquiété.

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinee

00 224 621 50 15 82