Politique : Un acteur de la société civile exige la tenue des élections législatives !

121

Devant la presse ce samedi, 29 juin 2019, le président de Conseil National des Organisation de la Société Civile pour la Démocratie et le Développement CNOSC-DDG, exige de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) l’organisation des élections législatives prévues pour cette année 2019.

Pour Salmana Diallo, la préoccupation actuelle du CNOSC-DDG n’est pas liée à une nouvelle constitution ou à un troisième mandat.

« La préoccupation actuelle du CNOSC-DDG c’est l’organisation des élections législatives en République de Guinée, pour permettre au peuple de Guinée d’avoir des députés légitimes et légales. Parce que ce qui se disent députés à l’Assemblée Nationale, ils sont légales parce que c’est un décret qui les ont mis là, mais c’est pas des députés légitimes. » Estime l’activiste

Poursuivant, Salmana Diallo dit qu’il souhaite la tenue des scrutins législatifs au plus tard la fin de l’année en cours.

« Le Conseil Nationale des organisations de la société civile élargie aux  autres partenaires, réclament l’organisation des élections législatives immédiatement dans l’année 2019. »

À tous les acteurs concernés dans le processus électoral, Salmana Diallo demande de maintenir la pression sur l’exécutif pour aller à ces élections.

« Le conseil Nationale des organisations de la société civile demande aux acteurs politiques, de la société civile et autres de se lever, et faire lobbying et plaidoyers auprès du gouvernement pour  emmener le gouvernement à mettre les moyens financiers à la disposition de la CENI pour qu’elle puisse organisé les élections. » ajoute t-il

L’assainissement du fichier électoral l’installation des démembrements de la CENI font parties également des exigences du CNOSC-DDG dirigé par Salmana Diallo.

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00  224 621 50 15 82