Politique : Le pari risqué de Mohamed lamine Kaba du FIDEL !

Les coordinations régionales autrefois jouaient un véritable rôle dans le renforcement des liens et la cohésion sociale en Guinée. Mais depuis quelques années, elles font l’objet de critiques à cause de l’influence des politiques dans la gestion de ses structures.

 

Toutes les quatre régions restent affectées par cette situation. Mais le cas qui défraie la chronique est celui de la basse côte. Là-bas, c’est une cacophonie totale au tour du poste de Kountigui.

Deux personnes se réclament toujours comme étant l’homme idéal pour gérer les fils et filles ressortissants de cette localité.  La bataille a donnée naissance à des clans qui se regardent en chien de faïence.

D’un côté Elhadj Sékhouna Soumah et sa troupe soutenue par le parti au pouvoir. De l’autre côté, Elhadj Mamoudou Soumah  et son équipe fortement appuyés par l’opposition notamment l’union des forces démocratiques de Guinée.

Dans une interview accordée ce lundi à notre rédaction, le président du parti FIDEL s’est montré très remonté contre la politisation à outrance de ces structures.

Pour lui, ces coordinations ne servent à rien si ce n’est que dit-il diviser les citoyens et empêcher le développement.

«  Les coordinations régionales, je ne parle même pas de la coordination de la basse côte mais de façon générale. Ceux qui veulent que ces coordinations soient une autorité morale, ce n’est pas possible parce que ces coordinations ne sont pas nées pour jouer un rôle moralisateur. Ce sont des structures qui sont nées face à un défi politique de leur communauté. La preuve en est qu’elles ne font pas de la morale, elle ne parle pas de la culture ni de développement local. Elles ne parlent que de la défense des fils qui sont impliqués dans la politique, donner des instructions de vote ou défendre les cadres véreux. Le système politique que Alpha a instauré sa l’arrange, c’est diviser pour régner et il est le promoteur encore de ces coordinations. C’est nous qui devons se donner la main, nous qui sommes de la nouvelle génération. Il faudrait les dénoncer. Ces mouvements là à caractère communautaire doivent être interdits selon la constitution que nous avons en partage. Nous voulons organiser une manifestation en demandant la dissolution de toutes les coordinations régionales parce que ce sont ces coordinations qui constituent un véritable obstacle pour la réconciliation nationale. » a  déclaré Mohamed Lamine Kaba.

 

N’bany sidibé pour  Journal Guinée

00 224 621 50 15 82