Politique : Cette sortie d’un cadre de l’UFR qui risque de frustrer l’opposition républicaine !

Le dernier développement de l’actualité politique de la guinée reste toujours dominé par les manifestations de l’opposition républicaine. Des manifestations qui aux yeux de beaucoup d’observateurs n’ont jusque-là produit aucun résultat concret sur le terrain. C’est le cas par exemple de Honorable Saikou Yaya Barry député UFR à l’Assemblée Nationale. Pour lui, ces manifestations de l’opposition n’ont aucun sens.

 

« D’abord je commence par rectifier une chose. Ce n’est pas l’opposition dans sa globalité qui manifeste, C’est plutôt l’opposition républicaine qui a décidé d’organiser des manifestations. Alors, j’ai toujours dit que ça n’a pas de sens à partir de moment où ils sont dans un comité de suivi et d’évaluation du contenu de l’accord politique du 12 octobre dernier. Et ces points sont en train d’être respecté un à un, je pense qu’il faut faire le point avant de décider quoi que ça soit. Mais malheureusement c’est la passion, c’est le cœur qui domine chez eux ce n’est pas la raison. Quand on agit par passion on est souvent débordé et on est mal perçu. Même si ce que vous voulez faire va dans le sens d’améliorer les choses, on ne verra pas comme ça. J’ai toujours dit leur dernière manifestation n’avaient aucun sens. Malheureusement ils ont fait les manifestations mais et après, qu’est-ce qu’ils ont récoltés comme résultat de la manifestation ? Rien à mon sens. » a-t-il déclaré

Plus loin, Saikou Yaya Barry ajoute que l’opposition républicaine doit revoir sa façon de revendiquer.

« Nous, nous ne sommes pas concernés par ces manifestations.  Mais, je me dis qu’il est important d’avoir raison gardée face à certaines situations, et de faire des démarches qui peuvent apportées des solutions aux problèmes que vous soulevez souvent. Si non, c’est la population qui se lâche et en suite la crédibilité aussi n’existera jamais à votre niveau. Si chaque fois c’est les mêmes choses, c’est les mêmes populations qui sortent et c’est les mêmes arguments qui sont avancés, y’a pas de nouveautés. C’est un droit constitutionnel les manifestations, comme on dit, mais il faut utiliser ça à bon échéant. » se justifie-t-il

Par ailleurs, il est revenu sur la dernière sortie du président de la république lors de la célébration de la journée internationale des enseignants au palais du peuple.

« Quand le président dit quelque chose toute suite nous devons voir les faisabilités de ce que le président a dit. C’est la crédibilité des propos d’un chef d’État. C’est pourquoi il doit s’entourer des personnes responsables, qui sont capables de relever le défi.  Regardez par exemple l’annonce du président de la république, relative au détournement dans l’administration. Toute suite la justice devait s’autosaisir et engagée la procédure d’enquêtes pour savoir qui a fait quoi dans ce pays. Tant que cette machine (La justice) ne fonctionne pas comme il le faut, nous aurons toujours des problèmes. Parce qu’il ne suffit pas seulement de faire des annonces, mais, il faut faire avancer les choses. Mais apparemment, quand vous regardez le budget de la justice je suis désolé ça ne permet pas de produire des bons résultats. » a-t-il fustigé

Pour terminer, Saikou Yaya Barry dit être convaincu que l’UFR a toutes les chances de gagner toutes les élections notamment, locales, qui seront organisées, partout à travers le pays. Pour la simple raison que l’UFR est la seule formation politique transversale en guinée selon lui.  Parce que poursuit-il, l’extrémisme ne peut pas gouverner la Guinée et l’UFR travaille dans ce sens.

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82