Organisation des élections communales : Le président de la CENI apporte des précisions…!

Malgré la fin du bicéphalisme à la tête de la CENI, l’incertitude plane toujours sur la tenue des élections communales d’ici la fin de l’année 2017. C’est ainsi, au cours d’une sortie médiatique ce lundi 4 Septembre 2017, le président de l’institution, Maitre Salif Kebé est largement revenu sur la situation qui prévaut au tour de l’organisation de ces élections communales.

 

DE LA RUPTURE AVEC LA GESTION DE BAKARY FOFANA !

En tant que nouveau président de la CENI, Maitre Salif Kebé promet une rupture totale avec la gestion de son prédécesseur Bakary Fofana.

« J’ai été reçu par le président de la République en tant que président de la CENI, mais sans vouloir vous dire ce qui j’ai dit avec le président, je vous rassure qu’on fera mieux que Bakary, car je ne serais jamais seul. Tout ce qui revient à la plénière, reviendra à la plénière, nous allons changer la gouvernance interne de la CENI, car le président ne sera plus le seul décideur maintenant. Mais en ce qui concerne le traitement salarial, je précise que tout le monde ne peut pas avoir le même salaire, parce que y avait des assistants qui avaient des salaires supérieurs aux responsables. Ce qui était grave, mais nous avons mis en place une commission d’audite, car on avait mis au garage le règlement intérieur de la CENI, mais nous sommes en train de revenir là-dessus », a rappelé Maitre Salif Kebé.

DE SES RELATIONS AVEC LES ACTEURS POLITIQUES !

Sur ce point majeur, Maitre Salif Kebé prévoit des tournées pour rencontrer tous acteurs politiques, afin de ramener la confiance, qui tend à disparaitre.

« Nous allons faire en sorte que tout ce que nous faisons à la CENI, que les acteurs politiques soient associés. Je prévois même une tournée dans chaque état-major des partis politiques, pour les informer de nos activités et pour renouer le dialogue et la confiance entre nous », a-t-il renchéri.

DU CHRONOGRAMME DES ÉLECTIONS COMMUNALES !

Plus confus que précis, Maitre Salif Kebé soutient que tout n’est pas prêt pour définir une date exacte d’ici la fin de l’année.

« Je ne suis pas en mesure de vous dire aujourd’hui si les élections communales auront lieu d’ici la fin de l’année, car y a beaucoup de contraintes. Mais quand nous allons finir de régler toutes les contraintes, nous allons rencontrer le comité de suivi pour la mise en œuvre des accords politiques. Donc il serait hasardeux de se prononcer sur le chronogramme alors que techniquement tout n’est pas prêt encore, car la CENI a toujours travaillé sur une logique qu’elle tire de la loi. Donc quand tout sera prêt, nous allons rencontrer l’ensemble des acteurs politiques et ceux de la société civile pour définir un chronogramme », a conclu Maitre Salif Kebé, président de la CENI.

 

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82