Mouctar Diallo : « Le gouvernement n’a pas interdit les manifestations en Guinée. »

284

Ce mardi, le ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune n’a pas accepté d’admettre l’idée selon laquelle le gouvernement guinéen a interdit systématiquement les manifestations en Guinée. Mouctar Diallo qui dit vouloir donner la bonne version des faits de son gouvernement, a déclaré que le gouvernement n’a pas la vocation d’interdire les manifestations.

Pour lui, c’est à l’issu d’un constat réel de violence extrême qui a occasionné des morts, la destruction des biens et qui met tout le monde en danger, qu’il a été dit pour l’instant de suspendre, pas d’interdire de suspendre les manifestations qui créent une situation d’instabilité dans le pays.

« En attendant que les meilleures conditions de sérénité ne se présente pour l’exercice plein du droit à la manifestation. » Explique t-il

C’est d’ailleurs  une erreur, explique Mouctar Diallo,  de penser que comme la constitution à son article 10 garantie le droit à la manifestation, que chacun peut se lever à tout moment et manifester. « Non » Dit-il indiquant ainsi  que y’a des lois et règlements qui réglementent l’application de ce droit constitutionnel.

Le gouvernement guinéen, ajoute le leader des NFD, n’est s’inscrit dans une logique de violer les lois ou de violer les droits humains.
« Les mesures qui sont prises tentent à préserver les droits humains, à garantir la sécurité et à créer les meilleures conditions d’applicabilité du respect de la loi. » Soutien t-il

Le gouvernement guinéen, précise Mouctar Diallo,  n’est pas contre des manifestations, mais comme on dit,  c’est une mesure exceptionnelle dans un contexte exceptionnel qui vise à faire régner l’ordre public pour que  chacun soit en sécurité.
« Mais qui ne sont pas des décisions pérennes et définitives. » Mentionne t-il

Par ailleurs, le ministre a réagit à l’installation des PA sur l’axe, qui martèle t-il,  est une mesure mal comprise.

« Cette mesure c’est pour garantir la sécurité des guinéens, notamment, les habitants de l’axe. Pas pour aller agresser les gens de l’axe, parce que ce n’est pas seulement au niveau de l’axe que ses PA ont été installé. » Conclut-il

 

 

Amadou Ly pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here