Mohamed Lamine Kaba s’attaque violemment à Cellou Dalein : «Dalein ne peut pas bénéficier cinq milliard de fg par an et se mettre… »

1321

Bientôt la reprise des manifestations comme l’avait dit l’opposition Républicaine. Après une trêve d’un mois à cause du Ramadan, les adversaires du régime Condé entendent battre le pavé pour exiger la tenue rapide des prochaines élections locales.

 

C’est en tout cas ce qui a filtré de la dernière réunion de cette opposition tenue récemment au QG de l’union des forces démocratiques de Guinée.

En attendant nombreux sont des observateurs et d’autres acteurs politiques qui ne se réclament pas de cette opposition qui ne croient pas à la reprise de ces manifestations.

C’est le cas du président du parti Fidel. Dans une interview qu’il nous a accordée e lundi, Mohamed Lamine Kaba pense que l’opposition ne se résume maintenant qu’à l’UFDG.

Il a en outre attaqué sévèrement le chef de file de cette opposition qui selon lui n’est plus crédible à cause dit-il de ses combines avec le président Alpha Condé.

Pour lui Cellou Dalein ne peut percevoir 5 milliards par an et organiser une manifestation.

« C’est une diversion, ce n’est pas sincère, ils disent qu’ils vont marcher ça et là mais ils ne vont pas marcher. J’imagine qu’on ne peut pas bénéficier cinq milliard de francs guinéens par an et se mettre sur les Kapos des véhicules pour protester contre le généreux donateur qui est le président Alpha. Vous savez à un passé récent au moment où tout le monde disait non il y’a une conspiration entre le président Dalein et le président Alpha entre temps qu’est-ce qu’on entend, c’est le projet de destitution du président de la République qui a été émise par les députés de l’UFDG juste pour en faire un débat. Le président Dalein est le président de l’UFDG qui est l’essentiel de l’opposition. Une manifestation organisée aujourd’hui sans l’UFDG est très difficile. Cette manifestation dont on parle c’est l’UFDG soyons réaliste. L’opposition qu’on a connue en 2012 où il y’avait de grandes figure tel que Kouyaté, Sydia Touré, les baadiko, Boubacar Barry et tant d’autres personnes ne sont plus là. Le président de l’UFDG a bénéficié cinq milliards pas de l’État mais du président Alpha Condé ce qui prouve à suffisance que c’est un acte de Corruption, c’est l’achat, c’est le prix de la paix donc en aucun cas tu ne peux pas les voir dans la rue tant qu’ils bénéficieront cette somme. Ils peuvent organiser des meetings comme Cellou l’a fait à l’intérieur du pays, faire dans toutes les communes, l’opposition a été piégée en un mot elle a été abimée. » a martelé Mohamed Lamine Kaba.

Par Ailleurs, le président du parti Fidel invite le chef de l’État à faire preuve de responsabilité en rendant le pouvoir après ses deux mandats. Faute de quoi, il finira comme Laurent Gbagbo à la CPI ajoute-t-il.

« Nous sommes en train de nous battre pour reconstruire cette opposition parce que si nous restons divisés de la sorte, la velléité du président Alpha étant réelle de se présenter pour un troisième mandat, il viendra abuser de nous. Mais je vous assure s’il tente de le faire le peuple lui répondra d’une manière qu’il n’imagine pas. Il sera obligé d’être dans une posture comme ce que Dadis est entrain de subir aujourd’hui. Je ne souhaite pas ça pour Alpha parce que c’est un homme pour qui je me suis battu pour qu’il soit président de la République, j’ai souhaité qu’il soit à Sékhoutouréya et non pas à la Cpi et s’il le fait, il se retrouverait à côté de son ami Laurent Gbagbo. »

Autre sujet abordé par le président du parti Fidel, c’est la demande faite par les députés concernant l’amélioration de leur condition de vie. Pour lui ces députés ne font pas exactement le travail demandé.

« Ce qu’il faut reconnaitre en ce qui concerne les passeports pour leurs familles, je ne crois pas que cela soit justifié parce que l’activité parlementaire n’exige pas l’implication de leurs familles. Cependant en ce qui concerne de rehausser le salaire de 15 à 30 millions par mois en principe sa ne doit pas surprendre les guinéens. On est conscient de la difficulté économique que nous avons. Chaque député devrait avoir un cabinet où il doit prendre un conseiller juridique par exemple pour l’aider à comprendre des lois ou à faire des propositions de loi, c’est ça le principe mais en Guinée ce n’est pas le cas, c’est ce qui pouvait justifier ces 30 millions. Ce qu’on peut faire c’est de mettre des structures d’audits pour que les dépenses effectuées par les députés soient justifiées. Depuis que ces députés sont venus la preuve en est qu’ils n’ont jamais fait une proposition de loi, c’est seul l’Etat qui envoie et qu’on valide. Celle qui a été faite c’est cette conspiration qui a fait l’objet de consensus entre les députés c’est à dire le code électoral. A part ça, ils ne travaillent pas, les députés quand ils prennent c’est dans leur poche. » a-t-il conclut.

 

 

N’bany Sidibé pour journal Guinée 

00 224 621 50 15 82