MoDeL a un an? Quel parcours? Wow que les bons moments passent très vite

Avec une ambition collective pour une Guinée meilleure et prospère, nous allons arriver à la terre promise, à la destination de notre choix parce que nous connaissons le prix à payer, le sacrifice à faire, les difficultés à rencontrer, des injures et injustices à subir.

Sous le poids de l’injustice, il est normal que le doute s’invite à notre vie, des questions sur le bien fondé de nos actions, mais la connaissance du pourquoi et la détermination à y arriver avec la complicité de la persistance, rien ne peut envahir le chemin d’un enfant qui connaît son destin.

“Les gros arbres poussent lentement, mais ils enfoncent profondément leurs racines dans le sol” disait Camara Laye dans kouma la föla kouma.

Tous les grands partis au monde, connaissent des débuts difficiles parce que ceux qui confisquent la liberté sont suffisamment conscients de leurs actes barbares pour facilement reconnaître la force qui redonne la justice et l’égalité à tout le peuple.

L’ANC, le plus grand parti Sud Africain a commencé ses activités sans un acte administratif, son agrément parce que la vérité de sa voix était une menace pour l’empire de l’injustice et la domination.

Malheureusement avec un gouvernement d’oppression des valeurs et voix d’opposition, le MoDeL qui se veut modèle pour son peuple, ne fait pas l’exception du chemin difficile qui fait le dénominateur commun des partis programmés pour le succès. Alors le MoDeL, le parti de l’avenir, est là pour rester.

 

 

Abdoulaye Amie Soumah
Le Secrétaire Fédéral du MoDeL en
Amérique du Nord