Marche des femmes du FNDC: Les femmes disent non aux tuerie de leurs enfants !

Les femmes du front national pour la défense de la constitution étaient à nouveau dans la rue ce jeudi 12 décembre 2019 , à Conakry.
Cette manifestation vise à dénoncer les nombreux cas de morts enregistrés depuis le début des manifestations contre le troisième mandat.
Vêtus en blanc la majorité,  ces mères de familles ont marché de  Hamdallaye à l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry.
Ils scandaient des slogans hostile au pouvoir le long de l’intineraire parcouru.  « On n’est fatigués, nous réclamons la justice pour  nos enfants, plus jamais ça. » entre autre
À l’arrivée,  elles ont envoyé un message fort au président Alpha Condé, à qui elles demandent d’arrêter de tuer.
Honorable Tata Bah, est députée par ailleurs membre du FNDC
« On est fatigué, il faut que Alpha Condé  arrête de tuer nos enfants.  Parce que c’est lui qui tue nos enfants. On est vraiment fatigué. » insiste  la députée dans un ton ferme
Dans une déclaration lue sur place,  les femmes notent plus de 20 morts depuis le 14 octobre dernier.  Une situation qui ne doit pas rester impuni, estime Hadja Ousmane Bah.
« Nous demandons que la justice soit faite pour retrouver et punir les coupables de ces tueries.  » a-t-elle lancée
Même son de cloche chez l’épouse du chef de file de l’opposition guineenne.  Pour Hadja Halimatou Dalein Diallo,  les femmes doivent multiplier les actions.
« Battons nous si non ils vont nous tuer tous.  Marchons, marchons jusqu’à à ce que  M.  Alpha Condé arrête de tuer nos enfants. » invite Halimatou
Au nom des femmes du FNDC,  Hadja Maimouna Bah Diallo,  à annoncé au terme de la manifestation de ce jeudi,  un s-itin devant le ministère de la justice demain vendredi à  9 heure .
Cette autre mobilisation vise selon elle,  à apporter leurs soutiens à dame X qui aurait été violée récemment dans un camp militaire à Siguiri.
Amadou Dioulde Diallo  pour  Journal Guinée