Kellefa Sall se défend: « Je ne me reproche de rien…»

213

Le président déchu  de la cour constitutionnelle était ce mercredi devant la presse à la maison commune des journalistes  à coleah. Kellefa Sall est revenu largement sur la crise à la cour constitutionnelle. À l’entame Kellefa Sall a expliqué pourquoi il ne s’est pas rendu au stade du 28 septembre mardi à l’occasion de la célébration de la fête d’indépendance où les présidents des institutions étaient invités.
« Je constate que ma garde rapproché  m’a été retiré depuis samedi. Je ne me sentais pas en  sécurité. » Réagit t-il.

En ce qui concerne la gestion financière de la cour constitutionnelle dont il est reproché, Kellefa Sall déclare qu’il ne se reproche de rien.
« J’ai dis au DAF que je suis magistrat, je ne suis pas un  habitué  à la gestion. C’est le  DAF qui est le seul fonctionnaire à la cour constitutionnelle qui est nommé par le ministre du budget. Lorsqu’ils ont demandé un audit , j’ai dis au DAF de fournir tous les documents…Donc je ne me reproche de rien. » Ajoute t-il.

Kellefa Sall soutien qu’il est victime d’une machination de la part d’une personne qu’il s’abstient de nommer.

Selon lui, son seul crime est de vouloir faire fonctionner l’institution sur la base des textes qui régissent son fonctionnement.
« C’est par exemple le cas des deux conseillers venus de l’INIDH. Là aussi j’attendais juste d’avoir leurs dossiers pour vérifier. » Argument t-il.

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here