Kellefa Sall : « Je suis et demeure le président de la cour constitutionnelle. »

106

Longtemps contesté de la cour constitutionnelle par ses pairs,  Kellefa Sall a été destitué au terme d’une assemblée générale des conseillers de la cour  ce vendredi 28 septembre. Le lendemain de cette destitution, le principal concerné lui-même s’est exprimé sur le sujet au cours d’une sortie médiatique.

Pour  Kellefa Sall, c’est par  voie de presse qu’il a appris  la désignation d’un nouveau Président de la Cour Constitutionnelle. Cet acte, selon lui, est en contradiction avec les articles 100, 101 et 102 de notre constitution.

« Je suis donc et demeure le président de la cour constitutionnelle de Guinée jusqu’à ce que mon empêchement définitif ou mon indignité à être membre et président de cette Haute juridiction du pays  chargée de veiller au respect des dispositions de notre constitution et des lois organiques, soit constaté dans les formes constitutionnelles appropriées et par la cour suprême, juridiction compétente désignée à cette fin. » A laissé entendre Kellefa Sall.

Plus loin,  Kellefa Sall rappelle  que la raison finira par prendre le dessus sur les passions. Il enseigne par ailleurs,  qu’un membre de la cour constitutionnelle n’est pas un législateur ou un juge de l’ordre judiciaire en tant que tel.

 

 

Mariama Alpha Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82