Interpellation des membres du FNDC : « C’est un acharnement…» affirme un membre de la structure

91

Ce sont Oumar Sylla dit Foinké Mengué et Sékou Koundouno tous deux membres influents du Font Nationale pour la Défense de la Constitution (FNDC), qui ont été arrêté hier par la police alors que l’un partait récupéré les t-sherts du mouvement chez l’un de ses prestataires à Gbessia et l’autre quand il était partie voir son collègue déposé à la DPJ.

Une situation qui a irrité à plus d’un la colère de Algassimou Diallo, un autre membre du FNDC.

Interrogé ce mercredi, il soutient que c’est juste un acharnement contre les membres de la structure.

Pour preuve selon ce membre du Font,  trois principales questions ont été posé à Sékou Koundouno et Foinké Mengué à la DPJ.

Il s’agit de, qui a crée le FNDC, qui finance le FNDC et est-ce que le FNDC a un agrément reconnu  par l’État.

« Nous, nous considérons jusqu’à preuve du contraire  que c’est un acharnement, c’est du deux poids deux mesure, mais aussi et surtout cela prouve qu’il y’a une panique au niveau de tous ceux qui font la promotion du troisième mandat y compris les forces de défense et de sécurité, qui sont au solde de ces gens. » réagi t-il

La démocratie que Alpha Condé est en train de nous montrer veut dire tout simplement que, même porté ou transporté des t-sherts constitue un délit en République de Guinée, regrette Algassimou Diallo.

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

 00 224 621 50 15 82