Guinée : l’ONU et la CEDEAO appellent à ne pas sacrifier les droits humains au profit du Coronaviru

ABUJA- Alors qu’en Guinée, sept personnes ont été tuées cette semaine dans des remous liés aux mesures imposées par le Gouvernement pour rompre la chaine de contamination du Covid-19, l’ONU et la CEDEAO appellent à ne pas sacrifier les droits humains au profit des urgences liées au Coronavirus.

Le bureau de l’organisation des Nations-Unies en Afrique de l’Ouest et la commission de la CEDEAO appellent les Etats membres à ne pas sacrifier les droits humains fondamentaux au profit des urgences imposées par la crise de la COVID19.

Dans une tribune co-signée et publiée ce vendredi 15 mai 2020 sur Jeune Afrique, Jean Claude Kassi BROU président de la Commission de la CEDEAO et Mohamed Ibn CHAMBAS représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel ont tiré la sonnette d’alarme alors qu’en Guinée, sept personnes ont été tuées dans des remous liés aux mesures imposées par le Gouvernement pour rompre la chaine de contamination du Covid-19.

Pour ces deux diplomates, la menace du Coronavirus qui vient s’ajouter aux nombreux défis particulièrement d’ordre sécuritaire qui affectent déjà le développement, la paix et la stabilité en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel, ne doit pas amener les Etats à oublier deux idées primordiales.

Ils appellent les gouvernements de la région au respect des droits de l’homme, de l’inclusion, de l’égalité des genres, de la prévention des violences contre les femmes, ainsi que la lutte contre la stigmatisation, dans les différentes décisions qui sont prises face cette urgence sanitaire.

Des élections présidentielles sont prévues dans de nombreux pays cette année en Afrique de l’Ouest. Jean Claude Kassi BROU et Mohamed Ibn CHAMBAS rappellent les Etats sur la nécessité d’un consensus politique inclusif autour de la décision de maintenir ou de reporter les élections pour les pays qui doivent connaitre des échéances électorales au cours de cette année 2020, tout en tenant compte des recommandations des experts médicaux.

 

Ahamdou Dioulde Diallo pour Journal Guinée

00224 621 50 15 82