François Bourouno du PEDN sur la promulgation du code électoral : « nous sommes à la limite de la honte, de l’échec et de la faillite même de l’État »

639

Après une bonne période d’absence dans les médias, le PEDN (Parti de l’Espoir pour le Développement National) a fait une sortie médiatique ce lundi 31 juillet 2017, pour faire le point de la situation sociopolitique et économique de la Guinée

 

« La Guinée vie une situation politique chaotique, une situation économique insupportable et une situation sociale totalement regrettable, avec la division communautaire, l’insécurité, l’échec dans les politiques sectorielles surtout en ce qui concerne la santé et l’éducation. Les citoyens sont de plus en plus inquiets », a déclaré François Bourouno, porte-parole du PEDN.

Parlant de la position de son parti par rapport aux manifestations projetées par l’opposition républicaine, François Bourouno rappelle que le PEDN est un parti républicain, qui respecte la volonté et les dispositions de la constitution, mais précise : « Nous ne condamnons pas cette manifestation, mais nous ne serons pas dans la rue pour la simple raison que nous estimons que l’objectivité manque dans la démarche ».

Le porte-parole du parti de Lansana Kouyaté s’est également penché sur le code électoral qui a été récemment promulgué par le Président de la République.

« Nous avons une position qui condamne ce code électoral qui a été promulgué, à partir du moment où il y deux violations graves qui sont enregistrées. Notamment la violation des droits des citoyens, mais également la violation de la procédure constitutionnelle en matière d’adoption et de promulgation d’une loi organique. Nous savons que depuis la signature des accords de 2016, lorsqu’il a été indiqué au point 2 de cet accord qu’il n’y aura pas d’élection dans les quartiers et que c’est des maires qui vont désigner leur représentant pour diriger les quartiers et les districts nous avons criés à la trahison du citoyen. Si cela passe à travers une loi et que cette loi soit promulguée en violant la procédure observée en la matière, nous pensons que nous sommes à la limite de la honte, de l’échec et de la faillite même de l’État », a-t-il expliqué.

Cependant, François Bourouno a rassurer que l’alternance politique est belle et bien possible avec le PEDN en 2020. « Je vous rassure que le prochain président de la république sera Lansana Kouyaté. Il sera apprécié à travers ses convictions, sa constance, le niveau de performance et de cohérence des solutions que le PEDN dispose pour résoudre les problèmes de la Guinée.

 

 

 

Mohamed Kaba soumah pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82