Elections communales : Un député de l’UFDG fait une annonce inattendue !

Tous les indicateurs semblent être au rouge quand à la tenue des prochaines élections locales qui préoccupe tant l’opposition Républicaine.  Cellou Dalein et ses amis continuent de battre le pavé en vue d’obtenir l’organisation de ce scrutin.

 

Malgré ses multiples  sorties pour dénoncer le manque de volonté du pouvoir à respecter le contenu de l’accord du 12 octobre, les guinéens ne se rendront pas aux urnes au mois de juin.

A en croire le député uninominal de Labé, il sera difficile de tenir ces élections comme l’exigeait les adversaires du régime Condé.

Il l’a fait savoir ce mercredi au cours d’une interview qu’il a accordé à notre rédaction.

« Lors de la dernière réunion de l’opposition Républicaine, je crois que c’est le mois d’octobre qui avait été annoncé pour l’organisation des prochaines élections parce que nous sommes réaliste. Nous avons le mois de ramadan qui est entrain d’arrivé, nous avons la mise en œuvre des étapes qui restaient. Pendant qu’on arrêtait le processus au niveau de la Ceni, on état sur la relocalisation  des électeurs dans les différents secteurs, quartiers et districts du pays. Par rapport aux contraintes naturelles telles que le mois de ramadan et la saison des pluies, nous avons estimé qu’au mois d’octobre de cette année, ces élections locales peuvent être organisé. » a expliqué Cellou Baldé

Autre sujet abordé, c’est l’éventuel troisième mandat d’Alpha Condé qui taraude les esprits. L’opposition Républicaine affute les armes pour pallier à ce qu’elle qualifie une décente aux enfers.

Cellou Baldé prévient  le locataire dé Sékhouréya sur les dangers qui en découleront en cas de modification de la constitution. Pour lui le scenario Burkinabè ne sera pas exclu.

« Je pense que le peuple de Guinée dans sa totalité ne se laissera pas faire, ne se laissera pas distraire.  Je crois que de toutes les actions que Alpha a mené dans ce pays jusqu’à maintenant là, de tous les manquements et de toute les violations de la loi qu’il a eu à effectuer, je rois qu’il est entrain de croire que le peuple de Guinée, c’est un peuple mouton. Ce n’est pas le cas, vous avez suivi le peuple burkinabè qui a accompagné Blaise pendant des années mais quand il a voulu tripatouillé, son mandat a été écourté. Je crois que l’un des objectifs de la tournée du président Cellou Dalein s’inscrit dans ce cadre là. Aujourd’hui il est entrain de préparer l’opinion, de préparer les Guinéens à refuser l’inacceptable dans ce pays, de préparer les Guinéens  à assumer l’alternance en 2020, de refuser une présidence à Vie pour Alpha Condé. » Conclut-il.

 

N’bany Sidibé pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82