Dr Abdoulaye Diallo du MSD : « Alpha n’a jamais été élu ni en 2010 et ni en 2015, c’est sûr qu’en 2020 il fera ce qu’il veut »

1956

Depuis quelques jours, la position du RPG se clarifie petit à petit sur la question du troisième mandat pour le champion du RPG. Apres Nantou Cherif, Banta Sow et Alpha Ibrahima Keïra, c’est au tour du président du groupe parlementaire RPG arc en ciel à l’assemblée nationale de donner sa position sur le sujet, en annonçant catégoriquement son soutien pour la modification éventuelle de la constitution dans ce sens.

 

Ainsi, comme il fallait s’y attendre, une telle déclare suscite déjà une avalanche de commentaires et de réactions dans la cité, polluant de facto l’atmosphère politique nationale.

C’est justement dans ce sens que le leader du Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD), a réagi ce lundi 15 Mai 2017 au cours d’une interview qu’il a accordée à la rédaction de Journal Guinée.

Ainsi, Elhadj Abdoulaye Diallo a tout d’abord souligné que Damaro cherche tout simplement à se maintenir à son poste parce qu’il ne peut pas avoir de place dans un autre régime à part celui-ci, avant de rappeler que personne ne sait ce qui va se passer d’ici 2020 d’ailleurs.

«  Damaro a été incapable de créer une entreprise et de réaliser quelque chose. Si ce n’est pas dans un régime comme celui d’Alpha ou de Sékou Touré il n’y aura pas de place pour lui, donc sa force physique et sa valeur intellectuelle ne peuvent pas lui donner quelque chose, parce qu’il ne mérite rien. C’est pourquoi il est obligé aujourd’hui de défendre là où il est. Mais d’ici 2020 on ne sait pas ce qui va se passer, parce qu’ils sont entrain de pénaliser les Guinéens, ils luttent contre les richesses nationales pour rendre les Guinéens pauvres et misérables », a laissé entendre le leader du MSD.

Avant de poursuivre dans le même sens, pour révéler qu’Alpha n’a jamais remporté les élections depuis 2010, c’est pourquoi il lui demande de quitter le pouvoir d’ici 2020.

«  Pour quoi parler de troisième mandat, alors qu’Alpha n’a jamais été élu ni en 2010 et ni en 2015, c’est sûr qu’en 2020 il fera ce qu’il veut, mais si c’est avec le respect des urnes, il ne serait jamais président en Guinée. Donc nous demandons à ce qu’il quitte le pouvoir d’ici 2020, parce que y a 3 ans encore qui nous sépare de cette date, et les violences ou les insurrections populaires ne se planifient pas, l’exemple de la dernière grève des enseignants est là », a-t-il martelé au micro de notre rédaction.

 

 

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82