Dansa Kourouma sur l’affaire de troisième mandat : « Alpha Condé trouvera le peuple devant lui, qui se déterminera au moment opportun »

Les sorties médiatiques du président Alpha Condé en France continuent de défrayer la chronique au sein de l’opinion publique.

Après les politiques, c’est au tour de la société civile de réagir.

C’est justement dans ce sens que Dansa Kourouma président du conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) a réagi sur  une radio privée de la place.

Pour lui l’appétit vient en mangeant : « L’appétit de conservation du pouvoir n’a pas commencé par la Guinée », a-t-il précisé.

Plus loin le président de CNOSC tranche:

« L’intention de modifier la constitution n’est pas criminelle, mais il [Alpha Condé] trouvera le peuple devant lui, qui se déterminera au moment opportun », a-t-il tranché.

Dans la même lancée, Dansa Kourouma se dit convaincu que le peuple de Guinée est assumer ses responsabilités.

« Je sais que le peuple de Guinée saura capable d’assumer ses responsabilités au moment opportun. Les intentions de soumettre les fondamentaux de la gouvernance démocratique du continent africain à un débat n’est pas un crime, mais il faut qu’il y ait des fondements sur lesquels on n’est pas prêts de transiger », a réagi le président du CNOSC.

Cependant, Dansa Kourouma pense que les guinéens doivent faire face aux nombreux défis que le pays doit relever pour aller de l’avant.

 

 

 

Mamadou Mouhtady Diallo pour journal Guinée

00 224 621 50 15 82