Dalein se confie : « L’imam de Kindia est un ami à mon beau père… »

1074

Cellou Dalein Diallo a fait retirer une plainte qu’un cadre de son parti a porté contre l’imam de Kinidia qui a tenu des propos jugés ethniques à son encontre. Interrogé sur cette question ce lundi, Cellou Dalein Diallo a tenté de défendre sa décision. Le leader de l’UFDG  dit être surpris que ces dérapages viennent de l’imam Elhadj Mamoudou Camara, sachant bien leur lien d’amitié.

« Chaque fois que je suis allé à Kinidia je suis allé le saluer, il est ami à mon beau père le Docteur Alpha Oumar Diallo, il m’a toujours rappelé que ma femme Halimatou est sa fille ainsi de suite. J’étais surpris que ces dérapages viennent de lui, mais je pense qu’il ne tardera pas à se ressaisir et contribuer à la cohésion sociale à Kinidia. » A-t-il espéré.

Sur les raisons qui ont motivé le retrait de la plainte, Cellou Dalein Diallo précise.

« Je dis que je ne souhaitais pas que le conflit soit entre Elhadj Mamoudou et Abdoulaye Bah, parce que les propos de l’imam sont extrêmement graves, mais si Abdoulaye Bah se plaigne lui, on risque d’emmener le conflit entre les deux hommes , je ne souhaitais pas ça. » Explique t-il.

Toute fois, Cellou reconnait que c’est une loi sacrée de notre constitution  que l’imam de Kinidia a essayé de violer.

Le chef de file de l’opposition, soutien que malgré tout Abdoulaye Bah sera installé à la tête de la mairie de Kinidia.

« Une fois installé dans ses fonctions, il va promouvoir la compréhension entre les fils de Kinidia, entre les autorités religieuses et administratives y’a pas de problème à ce niveau. Je sais qu’il a un sens élevé de responsabilité pour le faire, je connais aussi l’imam Elhadj Mamoudou, je pense que c’est un dérapage que lui-même il doit regretter actuellement. » Poursuit-il.

Par ailleurs, il se dit surpris de l’attitude du chef de l’État Alpha Condé dans cette affaire.

« Connaissant Alpha Condé, je m’attendais pas, je l’ai interpellé pour qu’il réagisse en tant que président de la république, en tant que gardien de la constitution sur la quelle il a prêté serment, mais je ne suis pas surpris le fait qu’il n’a pas reagit parce que lui-même par fois il a été auteur des propos aussi dangereux pour l’unité  de la nation. » Conclut-il.

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82