COP22 MARRAKECH : l’Accord de Paris sur le climat! au coeur de la COP2

A la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Marrakech (COP 22), les villes ont affiché ce jeudi 10 novembre 2016 leur volonté de jouer un rôle déterminant dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris, qui est entré en vigueur le 4 novembre 2016, notamment en réduisant leurs émissions de carbone.

« L’action pour le climat dans et par les villes et les régions sera déterminante pour garantir que nous restons sur la voie de 2 degrés Celsius, tout en visant 1,5 degré Celsius », a déclaré lors d’une conférence de presse Gino Van Begin, le Secrétaire général de l’ICLEI . Gouvernements locaux pour la durabilité, un réseau mondial de plus de 1.500 villes et régions engagées dans la construction d’un avenir durable.

L’Accord de Paris appelle les pays à lutter contre le changement climatique en visant une limitation de la hausse de la température mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius, et à s’efforcer de ne pas dépasser 1,5 degré Celsius.

M. Van Begin s’est félicité de l’établissement du Pacte mondial des maires pour le climat et l’énergie, issu d’une fusion entre le Pacte européen des maires et le Cadre mondial des maires.

« Les villes peuvent aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre », a renchéri la Scientifique en chef du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), Jacqueline Mc Glade, lors de la conférence de presse. Selon elle, « l’effet de levier est énorme ».

Serte les pays Africains attendent beaucoup de cette conférence mais il est surtout important et nécessaire que les dirigeants Africains puissent poser de véritable actes allant dans le sens de la protection de l’environnement dans leur pays respectif.