Combat contre un troisième mandat : Les brassards rouges officiellement lancé !

260

Cette cérémonie de lancement du mouvement les « Brassards rouges » s’est tenue samedi, 20 avril 2019 au siège de la maison des associations et ONG de Guinée ( MAOG) situé à yimbaya dans la commune de matoto. C’était en présence de plusieurs acteurs politiques, de la société civile et d’autres mouvements venus partager la dynamique. Co-présidé par Thierno Mamadou Bah, président de la Nouvelle Génération pour le Changement-NGC et Lansana Diawara président de la maison des associations et ONG de Guinée, ce mouvement anti troisième mandat compte travailler dure sur le terrain, pour barrer la route à Alpha Condé pour un troisième mandat.

Pour eux, ce n’est plus un secret si Alpha Condé nourrit l’ambition de tripatouiller la constitution pour se maintenir au pouvoir.

« Ceux qui ne voulaient pas bouger parce que le président Condé n’a pas prononcé le mot troisième mandat, je vous apprends qu’il a fait, ce n’est plus un secret et c’est le bon moment de se lever. Dans une interview qu’il a accordée à la presse sénégalaise, le président Condé a dit que c’est le peuple qui décide. Mais s’il y’a une nouvelle constitution ce qu’il y aura un troisième mandat. » a indiqué l’opposant guinéen Thierno Mamadou Bah

Parlant de l’expiration du mandat des députés guinéens, le leader de la NGC ne manque pas de mots pour dénoncer leur volonté selon lui, d’accompagner Alpha Condé dans sa dynamique de fouler aux pieds les valeurs républicaines.

« Ces députés qui sont repartis à l’Assemblée étaient les représentants du peuple, mais, ils ne le sont plus. Désormais c’est des fonctionnaires, parce qu’ils y sont par un décret du président. Ils ont trahit le peuple de Guinée, ils ont trahit les valeurs démocratiques chèrement acquises. » Estime t-il

Partant de cet état de fait, Thierno Mamadou Bah invite ces députés à faire deux choses.

« Quitter le parlement pour rejoindre le peuple dans son combat, ou rester là-bas mais ils auront trahit le peuple de Guinée qui les a porté confiance. » ajoute-t-il

Pour sa part Lansana Diawara indique qu’après l’installation des structures de gouvernance et les représentants du mouvement dans les cinq commune de la capitale, le mouvement « les Brassards rouges » compte s’étendre vite sur l’intérieur et l’extérieur du pays.

« Dès la semaine prochaine, des missions vont aller à l’intérieur du pays pour valider des antennes déjà mises en place. » dit-il

Des stratégies pour contraindre le président Condé dans ce projet de troisième mandat, ça n’en finit pas au sein du mouvement « les Brassards rouges » , a fait remarquer Diawara.

« Restez connecter dans les semaines et jours avenir, nous allons réinventer la façon de mener la lutte sociale et politique dans notre pays. » a promis ce responsable de la plateforme

Enfin, selon Diawara, le mouvement anti troisième mandat, garde ses portes grandement ouvertes à l’ensemble des partis politiques, organisations de la société civile et autres mouvements, qui souhaitent rejoindre les ‘’ BRASSARDS ROUGES’’

 

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82