Burkina: les familles des victimes de la révolution portent plainte

438

Burkina: les familles des victimes de la révolution portent plainte

media
Parmi les personnalités faisant l’objet de la plainte, l’ex-président Blaise Compaoré.AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI

Au Burkina Faso, les familles des « martyrs de la révolution », les manifestants tués en octobre dernier veulent que la justice passe. Mardi, le mouvement burkinabè des droits de l’homme, qui indique que 34 personnes ont été tuées pendant les manifestations, a porté plainte contre Blaise Compaoré, son frère François, Gilbert Diendéré, ancien chef d’état-major particulier de Compaoré et d’autres caciques de l’ancien régime.

Nous avons considéré que cinq mois d’attente pour engager les procédures, c’était assez long. Il y a des priorités, notamment celle de déterminer qui a tiré, qui a donné l’ordre de tirer sur les manifestants. Nous pensons qu’il était temps et que trop c’était trop.
RFI