Bah Salim aux militants de l’UPR : « On ne peut pas satisfaire tout le monde… »

529

Apres les législatives de 2013, la classe politique Guinéenne a connu un bouleversement spectaculaire, marqué par la chute de certains partis, dont les leaders même semblent prendre du recul dans l’échiquier politique national.

Parmi ces partis qui ont toujours du mal à se hisser au rang des grands, figure l’union pour le progrès et le renouveau (UPR), de Bah Ousmane.

Cependant, interrogé dans ce sens ce mercredi 22 Mars 2017 par les confrères d’une radio privée de la place, l’actuel président par intérim de ce parti soutient que l’UPR se porte bien même à l’absence de son président.

Toutefois, El hadj Bah Salim reconnait que ses militants à la base ne sont pas entièrement contents, mais selon lui, cela n’est pas une particularité de l’UPR.

« Les militants de l’UPR ne sont pas contents parce qu’on ne peut pas satisfaire tout le monde. Dans tous les partis politiques c’est comme ça, partout il y a des problèmes y compris au RPG. Mais notre parti fonctionne bien même à l’absence du président, Bah Ousmane », a laissé entendre le quatrième vice-président de l’assemblée nationale.

Abordant la question relative aux prochaines élections communales, l’honorable Bah Salim rappelle que son parti y prendre part.

« Nous irons aux prochaines élections communales, et on fera des alliances partout où il est nécessaire », a-t-il réitéré.

Par ailleurs, il n’a pas manqué de rappeler aux Guinéens que seule l’unité nationale peut amener la paix, car sans la paix aucun développement n’est possible.

C’est pourquoi il lance un appel à l’endroit de ses compatriotes.

«Je demande à tous les Guinéens de s’accepter mutuellement, pour qu’il y ait la paix et l’unité nationale. Il faut que la justice fasse son travail aussi, car sans justice il n’y aura pas de réconciliation », a conclu l’honorable Bah Salim, président par intérim de l’UPR.

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée