Bah Oury sur les manifestations politiques : « Le président a été trop sentimental.»

328

Les manifestations politiques de l’opposition républicaine continue de faire réagir les observateurs de la vie politique Guinéenne.
Le vice-président exclu de l’Union des Forces démocratiques de Guinée UFDG  s’est prononcé à nouveau sur ce sujet dimanche dernier. Pour BAH Oury, ce ’à quoi nous assistons dans ce pays dans le cadre de l’organisation de ces manifestations et leurs conséquences, relèvent du non respect des principes démocratiques.

« Le président de la république a été trop sentimental. On met beaucoup plus l’esprit africain entre nous quand nous nous retrouvons entre nous, discutons entre nous non !  La loi c’est la loi, la loi c’est le principe par lequel un pays doit fonctionner. Si vous déroger à ces règles , si vous êtes gouvernant ou vous êtes opposant, ou je ne sais quoi,  vous êtes entrain de semer les facteurs de déstabilisation de votre pays et de votre société. » Explique t-il

Depuis un moment, les manifestations politiques de l’opposition sont émaillées de violence.
Le leader du mouvement UFDG-renouveau estime que  les responsabilités sont partagées à ce niveau.
« Y’a une coresponsabilité. Par exemple,  y’a une loi qui encadre l’organisation de la manifestation la loi dite anti casse qui était là depuis longtemps mais elle n’a jamais été appliquée dans ce pays. Lorsque vous organisez une manifestation vous êtes obliger de donner la liste des organisateurs, s’il y’a dérapage, si y’a vandalisme et tout ce qui peut arriver,  ces organisateurs sauront être interpellés  par la justice pour s’expliquer sur ce qui est arrivée. » Fait remarquer  Bah Oury.

 

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here