Arrestation d’Elie Kamano : Son parti exige sa libération !

Les responsables du parti guinéen pour la solidarité et la démocratie (PGSD) ont exigé ce mercredi 15 octobre la libération de leur président ainsi que les autres leaders du FNDC arrêtés le week-end dernier. C’est à travers une déclaration lue  au siège du parti, que le coordinateur national du PGSD a demandé  au gouvernement guinéen de trouver une solution à la situation qui prévaut en Guinée.  Par la même occasion, Cissé Ibrahima Sory, a attiré également l’attention de l’opinion nationale et internationale sur cette malheureuse arrestation.

« Nous venons pour la première fois, nous adresser à la nation guinéenne et au gouvernement suite à l’arrestation arbitraire et injuste de notre jeune président, le camarade Eli Kamano, président du Parti Guinéen pour la Solidarité, la Démocratie et le Développement. »

Poursuivant, le coordinateur national du PGSD rappelle  que le droit à la liberté, à la manifestation et à la circulation sont garantie par la constitution en ses articles 5, 9 et 10.

« Nous interpellons l’opinion nationale et internationale pour la libération immédiate et inconditionnelle de l’espoir de tout un peuple qui n’est autre que le président Eli Kamano ainsi que nos camarades mis aux arrêts pour la défense de notre constitution. » a-t-il ajouté

Plus loin, le PGSD demande invite le gouvernement de trouver une solution sur cette épineuse  question liée à la constitution, qui tend à diviser le pays.

Pour terminer, les responsables de  cette formation politique exhortent le gouvernement d’ « amener la négociation à la table, avec l’opposition pour une issue favorable à cette crise qui préoccupe toute la nation guinéenne. »

Arrêté le 14 octobre alors qu’il rejoignait son domicile, Elie Kamano est toujours détenu à la maison centrale de Conakry.

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82