Alternance en Guinée: Ousmane Kaba sollicite l’implication des jeunes !

C’est ce samedi, 28 septembre 2019,  à l’occasion de l’Assemblée générale hebdomadaire de son parti au siège du PADES à Nongo, que Dr. Ousamne Kaba a lancé cet appel à l’endroit de la jeunesse guinéenne.

Dans son intervention devant ses militants fortement mobilisés  pour la circonstance, l’ancien ministre a salué l’implication de la jeunesse guinéenne dans la lutte pour le renforcement de la démocratie et de la liberté en Guinée.

« Je demande l’ensemble des jeunes guinéens  à se mobiliser et à s’impliquer  activement  dans le combat pour l’alternance démocratique en 2020. » a lancé le président du parti des démocrates pour l’espoir

Poursuivant, le patron du PADES a dénoncé le retard enregistré dans le procès des massacres du 28 septembre 2009.

«En 2009, c’est des jeunes qui sont allés au stade du 28 septembre pour magnifier leur soif de démocratie et de dignité, certains d’entre eux ont été massacrés, des femmes ont été violées. Et 10 ans après, le procès n’a pas eu lieu. » Regrette l’opposant

Concernant le débat sur le changement de constitution, Ousmane Kaba lance un appel. Selon lui, il est plus que jamais temps pour les jeunes de la Guinée de se mobiliser pour dire non au troisième mandat.

Plus loin, Ousamne Kaba, demande aux jeunes de faire des campagnes de sensibilisation, pour l’échec du référendum annoncé par son ancien allié, Alpha Condé.

« Chaque génération a son fardeau et sa responsabilité. Les jeunes  doivent se battre pour que nous ayons l’alternance démocratique en 2020. »

Il n’est pas question pour cet acteur politique, de changer l’actuelle constitution dans le but de maintenir un homme au pouvoir.

 

 

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 5 8250 1

00 224 621 50 15 82