Aliou BAH : « Ils veulent nous imposer une nouvelle dictature »

78

Aliou Bah a réagi sur l’attaque samedi dernier du véhicule de Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG et chef de file de l’opposition. Le président du parti MoDeL ramène cette responsabilité sur  l’angle de résultats de la gouvernance « chaotique » d’Alpha Condé. Mais ce qui est inquiétant dans cette situation selon Aliou Bah, c’est le fait que « les extrémistes ont récupéré tous les leviers du pouvoir ».

« Ils ont construit un mur entre les illusionnistes et ceux qui savent apprécier les réalités, pour dire qu’il est encore possible d’instaurer une nouvelle dictature dans notre pays, ces méthodes sont des méthodes archaïques qui ne découragent plus personne. » déplore t-il

Pour lui, « l’échec » est tellement lattant et évident que sur le plan sécuritaire, l’inquiétude c’est de n’est pas qu’il soit à la base du basculement de notre pays. « C’est ça l’inquiétude. » soutien le président du parti MoDeL. Parce que personne n’est épargné.

« Ils veulent nous imposer une nouvelle dictature  et il faut aujourd’hui nécessairement travailler à changer cette dynamique là. » indique t-il

« Qu’on veuille ou pas, Cellou Dalein a plus de 48% de l’électorat au regard des chiffres de nos dernières élections Ça veut dire que 48% des guinéens se reconnaissent en lui et à travers sa vision. » rappelle M. Bah

Ensuite, il regrette qu’Alpha Condé qui a été toujours opposant dans ce pays, mais qui n’a jamais été traité d’ennemi par le président d’alors, traite par ricochet ses opposants d’ennemis.

D’ailleurs il pense  que les opposants d’aujourd’hui sont plus méritant que lui, Alpha Condé.

« Alpha faisait tout son combat dans la sous-région et à Paris. Alors y’a du respect qu’il doit avoir pour les gens. » Conclut-il

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82