Aboubacar Sylla plaide pour des sanctions sévères contre les frondeurs de l’opposition républicaine…

Depuis la signature de l’accord politique inter guinéen du 12 octobre dernier, la division et les clashes s’intensifient au sein de l’opposition républicaine.
Face à cette situation qui perdure, le porte-parole de l’opposition et président du Parti UFC Aboubacar Sylla a plaider ce jeudi sur une radio privée de la place, pour des sanctions sévères contre les frondeurs, qui selon lui ne représentent qu’une minorité.
Par ailleurs, Aboubacar sylla a rappelé que l’opposition a survécu après le départ du PEDN et de l’UFR, malgré leur poids électoral, donc pour lui, ce n’est pas le départ d’un groupe de partis moins représentatif qui empêchera l’opposition de survivre.
Poursuivant l’ancien ministre de la communication est revenue sur l’attitude de Dr faya quand il était à la NGR.
Il a aussi rappelé l’époque où Dr. Faya Milimono avait pris la décision de quitter l’opposition extra-parlementaire.
Aboubacar Sylla demande donc par conséquent à Faya millimouno de faire la même chose s’il ne partage plus la vision de l’opposition républicaine.

Mamadou Moussa DIALLO pour Journal de Guinée.