Tchad: deux des six rhinocéros introduits en mai sont morts

531

L’ONG Africains Park qui gère le parc national de Zakouma a annoncé, ce dimanche 21 octobre, dans un communiqué, le décès des deux bêtes.

Les deux rhinocéros ont été retrouvés morts il y a une semaine. Selon les premiers éléments de l’enquête, la piste du braconnage a été écartée.

Les techniciens d’African Parks travaillent pour lors sur la piste d’un virus qui aurait pu contaminer les deux mammifères.

Contaminés par un virus ?

En attendant, les quatre autres rhinocéros ont été isolés dans des cages et leur santé étroitement surveillée. L’incident pourrait compromettre un plan de réintroduction de vingt rhinocéros au Tchad d’ici deux ans.

En mai 2018, le parc national de Zakouma devenait le seul parc d’Afrique de l’Ouest où on pouvait trouver tous les grands mammifères d’Afrique. En plus des lions, éléphants girafes et autres, il ne manquait que des rhinocéros qui ont été introduits grâce à la coopération avec l’Afrique du Sud.

« C’était une opération qui avait été menée par les deux gouvernements sud-africain et tchadien, d’une part pour repeupler le parc de Zakouma où il y avait des rhinocéros jusqu’à la fin des années 1960 », rappelle l’ancien ambassadeur Gilles Desesquelles, actuel ambassadeur d’African Parks.

Attrait touristique

Le Tchad travaille à améliorer son tourisme depuis le retour de la paix. Avant les rhinocéros, des oryx qui ont disparu du désert tchadien ont été réintroduits dans le Nord-Est.

Pour le gouvernement, il s’agit de refaire du Tchad une destination touristique, malgré l’instabilité dans la région.

 

 

Avec rfi