Sit-in à Kaloum : Des nouvelles arrestations dans les rangs des enseignants !

104
Protestors clash with anti-riot police in a street of Conakry on March 13, 2018 during a demonstration against Guinea's President. Demonstrators erected roadblocks and set fire to tyres, during a protest against Guinea's President. / AFP / CELLOU BINANI

La deuxième journée du sit-in des enseignants prévu devant la primature n’a finalement pas pu avoir lieu ce lundi 26 novembre 2018. Tôt le matin, un impressionnant  dispositif sécuritaire était mis en place aux alentours de la primature. L’objectif de cette forme de contestation entamée par le  Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée  SLECG  c’est d’exprimer sa colère par-rapport au gèle des salaires de certains enseignants.

Aussitôt, empêché de tenir le sit-in, les enseignants ont voulu  organisé en lieu et place  une marche, qui a été vite dispersée par les agents de  forces de l’ordre postés sur place.

Finalement, c’est au siège de l’USTG que ces enseignants grévistes  ont pu exprimé leur mécontentement vis-à-vis  des autorités du pays notamment le premier ministre Kassory Fofana. Ils souhaitent  multiplier la protestation jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Sur place quatre autres enseignants grévistes ont été mis aux arrêts encore ce lundi.  Au même moment les enseignants arrêtés la semaine dernière lors du sit-in devant le ministère de l’éducation nationale ont été condamné au tribunal de première instance de dixinn.

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here