Marche des forces sociales : Les organisateurs se félicitent !

130

Les forces sociales de Guinée ont appelées à une marche pacifique ce lundi  contre la réouverture des classes. Selon les organisateurs, le mouvement a été largement suivi partout à travers le pays. C’est ce qu’a dit  Algassimou Diallo un des  membres des forces sociales de Guinée.

Pour lui, c’est après avoir constaté que la situation au niveau de l’éducation était entrain de s’enliser dans la mesure où les enfants, notamment ceux des écoles publiques ne partaient pas à l’école, que le mouvement a été lancé.

« Cet ainsi qu’on s’est sentis dans l’obligation d’appeler à une manifestation afin que les parents, les élèves, les étudiants tous contribuent à travers les démonstrations dans les rues à faire comprendre à l’État et à l’ensemble des puissances publiques  que nous sommes fatigués par-rapport à cette crise à l’éducation. » Explique t-il dressant ainsi le bilan de la journée de ce lundi.
Selon lui, l’appel a été largement suivi à Conakry et à l’intérieur du pays.
« Sur l’ensemble du territoire nationale  presque les classes sont resté  fermées ce lundi. Les élèves n’ont pas hésité de sortir pour démontrer que cette situation ne devrait pas perdurer. » Se félicite t-il avant d’informer que, les enseignants commencent eux aussi à faire une mobilisation dans ce sens.
« Parce que vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui, il y’a plus de six (6) mille enseignants dont le salaire a été gelé. »  Rappelle Algassimou

Sur la question de savoir jusqu’où comptent aller les forces sociales dans cette crise, Mr  Diallo répond.

«  Tant qu’il n’y aura pas ouverture des classes, tant qu’il n’y aura pas l’Entente  entre le gouvernement et le SLECG , tant que les enfants ne reprennent pas le chemin de l’école  nous sommes dans l’obligation de continuer parce que c’est l’avenir de tout le pays qui est en jeux. » Conclut-il

 

 

Mariama Alpha Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82