Kankan : Enfin la hache de guerre enterrée entre polices et taxis-motards !

407

Ce mercredi 6 juin 2018 les conducteurs de taxis-motos de Kankan ont entamé une  négociation avec les policiers de la ville de Kankan après deux (2) jours de tension. La rencontre s’est tenue au commissariat central de Kankan, en présence des autorités préfectorales, communales, de la société civile et de la notabilité de la région. Selon nos informations, policiers et taxi-motards ont pour le moment enterré la hache de guerre après une bataille sans merci lundi  dernier.

Interrogé  par nos confrères de Guinematin  à la fin de la rencontre, le colonel Jérôme Kolié, commandant adjoint du commissariat central de Kankan a expliqué que tout s’est bien passé.

« Ils se sont rendus à mon bureau, représentés par leurs chefs de syndicat pour présenter leurs excuses. A notre tour, on a vraiment accepté les excuses et, au sortir des assises, nous sommes allés voir le préfet Aziz Diop pour faire une convention afin de mieux gérer désormais les taxi-motos dans la ville deKankan . » a-t-il dit en substance.

Après la rencontre, des mesures ont été prises contre les conducteurs indélicats qui sont le port des tenues uniques, des chaussures, des plaques d’immatriculation et la présentation des cartes grises entre autres.

Dans sa déclaration de circonstance,  Lancinet Traoré, président de l’entreprise Camara Taxi Moto déclare à son tour que ces mesures ne resteront pas impunis.

« Celui qui ne respectera pas ces mesures devra arrêter de faire le taxi-moto à Kankan. Par exemple, si tu ne portes pas le gilet, quelqu’un le portera, et s’il commet une faute, le syndicat dont tu relèves  sera responsable, parce que nous avons fait trois jours sans travailler, des motos ont été réquisitionnées, d’autres sont en détention. » a-t-il menacé

Nous apprenons qu’aux dernières nouvelles, toutes les mesures  ont été prises  par les autorités de la ville,  pour faciliter une reprise effective des activités de motos-taxis à Kankan pour ce  jeudi 07 juin 2018.

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82