Hillary Clinton et Barack Obama visés par des « colis suspects »

286

Des colis suspects contenant « potentiellement des engins explosifs » destinés à Hillary Clinton et à Barack Obama ont été interceptés par le service fédéral américain chargé de leur protection, a indiqué mercredi le Secret Service. Le paquet destiné à Hillary Clinton, ex-secrétaire d’État et rivale démocrate malheureuse face à Donald Trump à la présidentielle 2016, a été intercepté tard mardi soir, selon le communiqué du Secret Service.

Celui destiné à l’ex-président démocrate Barack Obama a été intercepté mercredi matin. Les deux ont été identifiés comme « des engins explosifs potentiels » et ne sont pas parvenus à leurs destinataires, a-t-il précisé.

La Maison-Blanche condamne les actes « ignobles »

Le bureau new-yorkais de la police fédérale (FBI) a confirmé qu’il enquêtait sur « un colis suspect retrouvé dans les environs de la résidence des Clinton », située à Chappaqua, à une cinquantaine de kilomètres au nord de New York, sans donner plus de détails.

L’interception de ces colis survient alors que les États-Unis sont en pleine campagne pour les élections parlementaires du 6 novembre. La Maison-Blanche condamne les actes « ignobles » visant Obama et Clinton. Le chef républicain du Sénat américain a dénoncé des « actes de terrorisme intérieur ».

« Je m’élève avec tous les Américains pour condamner les tentatives d’actes de terrorisme intérieur survenues aujourd’hui », écrit Mitch McConnell dans un communiqué, en remerciant les forces de l’ordre et les services postaux qui « protègent nos dirigeants et personnalités publiques face à de tels actes inadmissibles ».

Autre alerte, au siège de la chaîne CNN, à New York cette fois-ci. Situé dans le bâtiment Time Warner au cœur de Manhattan, le siège a été évacué après des informations faisant état d’un colis suspect, a indiqué la chaîne mercredi.

La police a confirmé avoir été appelée sur les lieux à la suite d’« informations sur un colis suspect ». La brigade de déminage de la police new-yorkaise était sur place, selon des journalistes de la chaîne.

Les téléspectateurs de CNN, chaîne spécialisée dans l’actualité en continu, ont assisté en direct à l’interruption d’une émission animée par les journalistes Poppy Harlow et Jim Sciutto quand a retenti la sonnerie d’alarme imposant l’évacuation des locaux. La chaîne a ensuite basculé sa diffusion à son bureau de Washington.

La police de Floride a annoncé qu’elle enquêtait sur la découverte d’un « colis suspect » à proximité du bureau de l’élue au Congrès américain Debbie Wasserman Schultz, ex-présidente du comité national du Parti démocrate qui avait démissionné en pleine campagne présidentielle 2016, suspectée d’avoir favorisé Hillary Clinton lors des primaires.

Ces faits interviennent également deux jours après qu’une bombe artisanale a été retrouvée à la résidence du financier George Soros, située à une quinzaine de kilomètres de chez les Clinton.

Le financier de 88 ans, donateur démocrate notoire devenu le bouc émissaire des nationalistes et des complotistes en Europe et aux États-Unis, n’était pas dans sa maison de Bedford lorsque le paquet est arrivé.

Le FBI enquête aussi sur cette affaire, mais personne n’a été arrêté pour l’instant. Des sources policières citées par les médias américains ont indiqué que le paquet avait apparemment été déposé dans la boîte aux lettres, et non envoyé par courrier.

 

 

 

Yacine Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50  15 82