Grève des enseignants : Aboubacar Soumah s’en prend à la presse !

388

Le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée SLECG, refuse d’admettre l’idée selon laquelle la grève déclenchée depuis le début du mois d’octobre est au bout de souffle. Pour Aboubacar Soumah,  les enseignants sont animés  par le même engagement à aller jusqu’au bout et la grève continue de la belle des manières.

Plus loin, Aboubacar Soumah dément catégoriquement  ceux qui estiment que la grève n’est plus observée sur le terrain.

« De Conakry jusqu’à Yomou aujourd’hui les enseignants sont encore à la maison. Ils sont plus que jamais déterminés. » Précise t-il avant de s’éprendre aux médias.

« C’est une guère médiatique que le gouvernement a engagé contre nous et que les médias sont en train de raconter cela par-ci par-là que y’a étouffement y’a ceci y’a cela. Un journaliste doit-être impartial, un journaliste ne doit pas prendre position, un journaliste doit montrer les deux parties. » Recommande t-il

Convaincu que la grève se poursuit, Monsieur Soumah lance un Défi .

« Descendez dans les établissements, les enseignants sont engagés, y’a aucun cours. Commencez à Kaloum, vérifier les écoles une à une vérifier si y’a 4 classes fonctionnelles dans une de ces écoles. » Conclut-il

 

 

 

 

Amadou Diouldé Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here