Géopolitique internationale: Vers un nouveau conflit diplomatique entre l’Iran et les Etats unis…

876

Malgré la signature de l’accord international sur le nucléaire, malgré la reprise de la coopération diplomatique avec le monde occidental, et surtout malgré la réélection appréciée du président Rohani, rien ne semble aller entre l’administration Trump et la République islamique d’Iran.

 

En effet, même avant son arrivée à la Maison Blanche, le président Trump n’était pas sur la même direction que son prédécesseur Obama, quant à un éventuel rapprochement entre l’Iran et les Etats unis.

Toute chose qui s’expliquerait aussi par ses menaces relatives à une remise en cause de l’accord international sur le nucléaire Iranien, signé en 2016 par les 5 pays membres permanent du conseil de sécurité des Nations unies, dont les Etats unis en première ligne.

Toutefois, à l’allure où vont les choses, tout porte à croire que Donald Trump s’achemine tout droit vers la concrétisation de ses menaces vis à vis de l’Iran.

C’est ce qu’on pourrait comprendre dans son discours tenu ce Dimanche 21 Mai 2017, à Ryad où il se retrouve actuellement pour la première étape de sa tournée internationale d’une semaine.

Ainsi, devant les représentants d’une cinquantaine de pays musulmans, essentiellement du moyen orient, Donald Trump n’a pas hésité d’appeler les pays Arabes de la région à tout faire pour isoler l’Iran sur la scène internationale.

« Du Liban à l’Irak en passant  par le Yémen, l’Iran finance,  arme et entraîne des terroristes, des milices et d’autres groupes terroristes qui répandent la destruction et le chaos à travers la région. En attendant que le régime iranien montre sa volonté d’être un partenaire dans la paix, toutes les nations dotées d’un sens des responsabilités doivent travailler ensemble pour l’isoler  », a déclaré Donald Trump dans son discours.

Toute chose qui ne tardera pas d’irriter la colère des autorités Iraniennes, qui on le sait d’ailleurs, sont en conflit diplomatique avec les pays Sunnites de la région, en particulier l’Arabie Saoudite, qui considère l’Iran comme un facteur de déstabilisation dans la région.

La rupture diplomatique entre ces deux grandes puissances du moyen orient n’est plus à démontrer aujourd’hui, surtout depuis l’intervention de l’armée Saoudienne au Yémen, à la tête d’une large coalisation des pays Arabes contre les rebelles Chiites qui avaient pris le pouvoir dans ce pays situé à quelques km de l’Arabie Saoudite.

Toujours est-il que, face à la configuration politique de la région, l’on peut tout de même prédire que ce discours du président Trump ne soulagera pas seulement l’Arabie Saoudite, mais également Israël.

Cet Etat Juif, grand allié des Etats unis au moyen orient, n’a jamais eu des bonnes relations diplomatiques avec l’Iran, surtout à cause de son programme nucléaire controversé.

Comme pour dire qu’un tel discours pourrait bien réconforter Israël dans ses positions vis à vis de la République Islamique et de ses alliés de la région, tels que le régime de Bachard Al Assad et le Hezbollah Libanais.

QUAND SERA-T-IL  DE LA REACTION DE MOSCOU ?

L’on pourrait bien se poser une telle question, dans la mesure où, si l’Arabie est un allié stratégique des Etats unis dans la région, l’Iran aussi en est un autre.

C’est pourquoi un tel discours fera tout sauf de réjouir la Russie, d’autant plus que le président Russe, Vladimir Poutine n’a jamais cessé de réitérer sa détermination à protéger ses alliés au moyen orient, ce qui d’ailleurs se justifie par l’engagement de son armée en Syrie et ses prises des positions internationales en faveur du programme nucléaire Iranien.

LES FACTEURS D’UN TEL SCENARIO ENTRE RUSSES ET AMERICAINS !

Ils sont simples et essentiellement économiques, dans la mesure où l’Arabie Saoudite est le principal client de l’armement Américain, ce qui s’explique déjà par la signature cette semaine d’un nouveau contrat d’armements entre Ryad et Washington à hauteur de 110 milliards de dollars.

Même scenario de l’autre côté entre la Russie et l’Iran, dans la mesure où la république Islamique d’Iran est devenue ces dernières décennies, l’un de plus gros client de l’industrie militaire Russe, ce qui s’explique par la signature d’importants contrats entre les deux pays, portant sur la livraison à l’armée Iranienne des missiles sol aire du système de défense anti aérien, lui permettant d’assurer une bonne surveillance de son espace aérien.

Tous ces facteurs peuvent expliquer les positions de l’une ou de l’autre puissance vis à vis de ses alliés dans la région et à travers le monde, c’est comme si le monde restait toujours dans l’idéologie de la guerre froide, qui n’a jamais réellement pris fin encore.

Alors les quatre prochaines années de Trump à la tête de la Maison Blanche, s’annoncent avec des bouleversements importants.

 

 

Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82