Géopolitique internationale : Cette nouvelle volteface de Donald Trump…

494

Malgré ses discours hostiles à la politique Iranienne, suivis par ses récentes sanctions économiques décrétées contre Téhéran, le président Américain continue toujours de surprendre le monde entier. En effet, après toutes ses menaces antérieures, Donal Trump s’engage finalement à respecter l’accord international sur le programme nucléaire Iranien, signé en 2015 et entré en vigueur en Janvier 2016.

 

Une décision surprenante, d’autant plus que Donald Trump avait toujours menacé de remettre cet accord en cause, car estimant qu’il favorisait l’Iran dans sa politique militaire visant à se doter de l’arme atomique. Ainsi, c’est par le biais de son chef de la diplomatie Rex Tillerson que la nouvelle a été confirmée devant le congrès Américain ce lundi 17 Juillet 2017, conformément aux lois du pays.

LES RAISONS QUI ONT PREVALUES À UNE TELLE DÉCISION !

Loin d’être un fait du hasard, sa dernière rencontre avec Vladimir Poutine semble bien changer la donne sur beaucoup de dossiers internationaux. Parmi lesquels figure en bonne place cet accord sur le nucléaire Iranien.

Un dossier qui a toujours été défendu par la Russie devant le conseil de sécurité des Nations unies. Toutefois, Donald Trump semble aussi comprendre que toutes les décisions ne se prennent pas des façons unilatérales.

C’est plutôt dans un processus de concertation entre tous les pays concernés par l’accord en question, dont entre autre, la Russie, la Chine, l’Angleterre, la France et l’Allemagne.

D’autant plus que, aucun de ces cinq (5) pays n’a affiché encore une intention visant à remettre en cause cet accord, toute chose qui semble amener Trump à changer à la fois de discours et de veste sur ce sujet.

Car en remettant en cause cet accord international signé par son prédécesseur Obama, il risquait d’isoler son pays vis à vis des autres sur cette question cruciale de la diplomatie mondiale.

Surtout quand on sait que sa décision de retirer son pays de l’accord international de Paris sur le climat continue toujours de susciter les critiques au sein même de ses alliés à travers le monde.

En outre, la situation régionale du moyen orient, particulièrement celle de la Syrie pourrait être également une des raisons valables.

Dans la mesure où l’Iran joue un rôle déterminant dans la guerre en Syrie, à travers la présence de son armée aux côtés des forces de Bachar El-Assad.

Une telle attitude peut amener les Etats unis à comprendre qu’il est plus que nécessaire aujourd’hui d’apaiser les tensions avec ce pays, après plus de 12 ans de brouille diplomatique.

Apaiser les tensions, l’expression a bien sa place, étant donné que l’Iran s’est profondément radicalisée vis à vis de l’occident durant ces 12 dernières années.

Toute chose qui représentait une menace sérieuse pour la stabilité régionale, car les autorités Iraniennes n’ont jamais cessé de menacer Israël, le grand allié des Etats unis dans la région.

QUAND SERA T-IL DE LA REACTION DES AUTRES ?

Sans aucune surprise, les réactions pourraient être les mêmes, c’est à dire des satisfactions par tout. De Moscou à Paris, en passant par Pékin, Londres et Berlin, les gouvernements vont se réjouir de cette annonce de Trump, même s’il dit s’inscrire dans une logique de réticence vis à vis de Téhéran.

Mais toutefois, Trump a tout de même reconnu que le gouvernement du président Rohani s’est bien conformé aux accords signés.

Ce qui pourrait bien renforcer les relations entre Moscou et Washington, car la Russie reste toujours le grand allié de l’Iran dans le monde.

 

 

 

 Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82