Géopolitique Internationale: Cette annonce de Vladmir Poutine qui surprend les Etats unis…

1627

Que s’est-il passé entre Donald Trump et Vladmir Poutine lors de la présidentielle Américaine de 2016 ? Celle-ci reste toujours la question qui fait la une de l’actualité internationale. Cependant, le dernier développement de l’actualité aux Etats unis, marqué par le limogeage du directeur du FBI et son audition devant le Senat, laisse planer encore le doute sur un possible ingérence Russe à l’élection de Trump à la Maison Blanche.

 

Toute chose que le Kremlin et la Maison Blanche ont réfuté des façons catégoriques. Mais toutefois, à l’allure où vont les choses, l’on se rend bien compte que la situation est loin d’être clarifiée , d’autant plus que le chef du Kremlin vient de surprendre encore le monde entier dans ce sens.

En effet, malgré son audition devant les institutions fédérales Américaines, l’ex directeur du FBI continue de marquer les esprits, bien au-delà des frontières des Etats unis.

Pour en savoir plus sur une telle réalité, il suffit de jeter un coup d’œil sur cette annonce de Vladmir Poutine faite ce jeudi 15 Juin 2017, à l’occasion de sa 15e séance annuelle de questions réponses organisée à Moscou.

Une annonce qui, à défaut d’éliminer les soupçons qui pèsent sur la Russie dans ce sens, contribue plus tôt à alimenter encore le doute et l’incertitude.

C’est ainsi, loin d’être un fait du hasard, le président Russe a fait part de son intention d’accorder l’asile politique à James Comey, ex- directeur du FBI, limogé par Donald Trump.

Ce qui ne sera d’ailleurs pas une première pour un responsable Américain, d’autant plus que l’ex agent de la NSA, Edward Snowden aussi s’est réfugié en Russie depuis 2013, où il a finalement obtenu l’asile politique.

« Quand le chef d’un service secret enregistre un entretien avec le chef suprême des armées et demande son ami de l’envoyer aux médias. Quel est donc la différence entre le directeur du FBI et M. Snowden ? Il n’est donc pas un chef de service secret, mais un défenseur des droits de l’homme qui défend une position. Donc à propos de James Comey, s’il fait l’objet de poursuites dans le cadre de cette affaire, nous sommes prêts à lui accorder l’asile politique en Russie tout comme nous l’avons fait pour Snowden. Il doit le savoir. », a indiqué Vladimir Poutine.

QUAND SERA T-IL DE LA RÉACTION DES ÉTATS UNIS !

Même si Donald Trump semble garder une certaine admiration pour Poutine, il est tout de même évident que les institutions Américaines qui enquêtaient sur cette prétendue ingérence Russe, ne vont pas se réjouir d’une telle éventualité. D’ailleurs même du côté des Républicains, qui sont majoritaires au Senat, l’on constate que cette question divise sérieusement les Sénateurs. Certains vont jusqu’à pointer du doigt la faiblesse des services de renseignements Américains, qui n’auraient pas pu sécuriser le système électoral du pays. Une position qui n’est pas du tout partagée par le président Trump, qui de son coté, a nié complètement toute forme d’ingérence des services de renseignements Russes dans cette élection. Alors pour l’instant, c’est un nouveau bras de fer qui commence entre les Etats unis et la Russie, dont l’issue finale reste incertaine.

 

 

Maimouna Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82