Explosions au camp Alpha Yaya Diallo : Ce qui s’est réellement passé !

Ce dimanche 22 Octobre 2017, les habitants des quartiers voisins du camp Alpha Yaya Diallo se sont réveillés dans une panique totale. Tout est parti suite à des explosions lourdes survenues à l’intérieur de la caserne, dans les environs de 4h 30 du matin. Mais cependant, malgré le communiqué du gouvernement annonçant qu’aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée, les citoyens des quartiers voisins du camp continuent à garder la peur dans le ventre. Beaucoup craignent la répétition d’un tel scenario, car cette grosse caserne de l’armée Guinéenne avait été secouée au début des années « 2000 » par une autre explosion de grande envergure.

 

Abdoulaye Diallo est habitant de Koloma, un quartier situé à quelques mètres du camp Alpha Yaya Diallo. Ainsi, interrogé par un de nos reporters, il décrit tout d’abord la situation qu’il a vécu cette nuit, avant de lancer un appel aux autorités en place.

« Aux environs de 4h y a eu une forte détonation qui s’est produite au camp Alpha Yaya Diallo. Il y a eu la panique partout, les gens criaient de gauche à droite, mais ya pas un fait sans cause. Maintenant en ce qui concerne la réaction du gouvernement, je dirais qu’elle a été lente, car l’Etat doit prendre des précautions pour sécuriser ses citoyens. Donc je propose à ce que les armes lourdes qui sont stationnées à l’intérieur de ce camp soient déplacées vers d’autres casernes à l’intérieur du pays. Ce qui permettra éventuellement d’éviter des explosions de ce genre », a proposé ce citoyen au micro de notre reporter.

Plus loin, un autre citoyen du nom d’Abdoul Aziz Diallo a proposé à ce que les Camps militaires soient plutôt déplacés à l’intérieur du pays.

« Vers 4h 30 du matin, j’ai entendu une panique générale dans le quartier, après je me suis réveillé et j’ai constaté les bruits. J’ai vu des parents et des enfants criaient par ci et par là. Donc c’est cette panique générale qui m’a beaucoup marquée cette nuit. Mais par rapport au communiqué du gouvernement, moi je me suis dit que c’était déjà attendu, car je me rappelle en 2001 quand y avait eu une autre explosion de ce genre, le gouvernement avait produit le même communiqué annonçant que des mesures vont être prises. Mais voilà cette fois-ci encore ça vient de récidiver, donc tant qu’on ne voit pas les actions faites par le gouvernement on ne peut pas s’en réjouir, car l’Etat nous a habitué à des communiqués de ce genre. Maintenant en ce qui concerne les solutions à envisager, moi je propose à ce que les camps militaires soient déplacés, parce que y a beaucoup des camps à Conakry ici. Donc je propose à ce qu’on déplace certains à l’intérieur du pays, même si ce n’est pas tous les camps, en même temps les armes lourdes qui y sont stationnées. Je sais que ce n’est pas facile, mais à partir du moment où on a pu déplacer des armes nucléaires dans certains pays, il ne sera pas impossible de déplacer un camp militaire », a ajouté ce citoyen de Koloma.

 

 

Reportage réalisé par Mamadou Moussa Diallo pour Journal Guinée

00 224 621 50 15 82